Des associations activant dans le domaine du bénévolat se sont réunies à la Maison de jeunes d’Arris (Batna) pour se concerter et débattre des actions à entreprendre pour « mieux enraciner » le volontariat. L’objectif consiste également à « inciter davantage de personnes à s’engager en tant que volontaires pour des opérations de solidarité, d’utilité publique et d’intérêt général », ont indiqué les organisateurs. L’initiative, qui s’inscrit dans le cadre de la Journée mondiale du bénévolat, instituée en 1985 par l’Assemblée générale des Nations unies, vise aussi à « mettre en œuvre des opérations d’aide à certaines franges de la population de la région montagneuse d’Arris, confrontées à la rudesse de l’hiver, et prévenir les effets des vagues de froid dans certaines localités situées à une altitude de plus de 1 300 m », a-t-on souligné. Placée sous la devise «Unis pour aider les démunis », cette journée «offre l’occasion de confirmer la régularité de l’engagement citoyen et solidaire (…) à travers une participation massive pour aider à lutter contre le froid hivernal et les éventuelles calamités naturelles qui pourraient toucher la région », a fait savoir Miloud Samaï, président de l’association El Moustakbal, initiatrice de cette rencontre tenue samedi. M. Samaï en a profité pour saluer l’action de tous les volontaires, appelant l’ensemble des associations intervenant à l’échelle de la wilaya à intensifier leur engagement, à coordonner leurs efforts et à consolider les valeurs d’entraide parmi les citoyens, notamment dans les rangs des jeunes. Lors de cette rencontre, l’accent a été mis sur les mesures prises au profit des habitants menacés par les vagues de froid et les chutes de neige.
Il est notamment prévu, a-t-on indiqué, l’organisation de visites régulières par des équipes médicales dans les différentes localités de cette région montagneuse. Les populations ciblées, en particulier les femmes et les enfants, bénéficieront de consultations, de vaccinations et de transfert des cas urgents vers des établissements hospitaliers et de diverses autres actions de solidarité, comme la distribution, en cas de grand froid, de denrées, de médicaments ou de couvertures. A l’ordre du jour de cette rencontre, figure un atelier thématique sur « la valorisation du capital humain et l’éducation à la citoyenneté », a-t-on également indiqué.