Le pilote de l’avion crashé à Adrar, le commandant Djamel Issou, a été enterré hier, mercredi, après-midi à Bou Ismaïl, sa ville natale, où il réside dans le quartier Katiba Zoubairia, connu sous le nom de Balili. Le défunt fait partie des 12 victimes décédées lors du crash qui a eu lieu dans la région d’Adrar, où ils se rendaient pour une mission de travail. Il faut rappeler que cet hélicoptère 25, s’est écrasé ce mardi à 18h30 près du polygone central de Hassi Bahbah/1re Région militaire, avait indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale. Le ministère de la Défense nationale déplore la mort de douze militaires, ajoutant que deux autres ont été blessés.
L’appareil, qui survolait la région lors d’un exercice d’entraînement, aurait connu un problème technique. Une commission d’enquête a été désignée pour déterminer les causes et les circonstances de cet accident.