Créé en 2005 à Paris sous l’impulsion de Hafi d Bidari, le groupe Bania a sorti, il y a quelque temps déjà, son premier album «Alwane», disponible en France (mais pas encore en Algérie) et sur les plateformes d’écoute et de téléchargement légal. Enregistré entre Paris et Oran, «Alwane» se compose de 13 titres, qui explorent à la fois le répertoire du Diwane, du Gouarir et même de l’Ahellil. Rare sont les projets qui se consacrent au Diwane, qui est en quelque sorte la déclinaison algérienne du Gnawa, sans en être la copie. Le Diwane est un art musical et rituel à part entière, qui a son autonomie et ses codes, mais il reste très peu connu et exploré. Actuellement, le Diwane s’exprime dans le cadre des waâda et des cé- rémonies traditionnelles appelées «Lila» ou «Diwane», mais aussi dans le cadre de la scène avec notamment des expériences de «modernisation» ou de «fusion», ouvrant ainsi de nouvelles perspectives au Diwane. «Alwane» (couleurs) est de ces projets-là. Si «Jamangarou» et «Dawi» sont proposés à la manière traditionnelle (karkabou, percussion), les bradjs (morceaux ou titres) «Baba Hamou», «Balayji», «Abdallah» et «Bouderbala», appartenant à diff érentes cohortes, ont été revisités avec des sonorités modernes et électriques donnant ainsi un nouveau souffl e au Diwane, plus moderne et contemporain. Dans l’ère du temps. Outre la musique diwane, l’album comporte des titres qui mettent en valeur le répertoire de l’Ahellil (le titre «Gourara»), ainsi que celui des Gouarir, à travers les morceaux «Bismillah» et «Chaylah». On retrouve sur «Alwane», une composition originale signée Hafi d Bidari intitulée «Guinawa» : une chanson d’amour, une chanson sur la perte et l’errance, sur la perte de soi en soi… Par ailleurs, le bassiste Youcef Boukella, le batteur Karim Ziad, le maâlem Houari Bousmaha d’Oran et le groupe folklorique Labyad Sidi Cheikh d’Oran ont été les invités de Bania sur cet album, qui porte haut les couleurs du Diwane et qui fait la part belle au chant et aux voix, et ce, grâce à la voix puissante de Hafi d Bidari, qui a, entre autres expériences, fait partie de l’Orchestre national de Barbès (de 2008 à 2013). Pour rappel, Bania, à sa création, s’est consacré au répertoire traditionnel. Au fil du temps et des rencontres, la formation a intégré de nouveaux instruments et tenté de nouvelles expérimentations. Et d’autres musiciens ont rejoint le groupe, notamment les guitaristes et arrangeurs El Hadi El Hassar et Thierry Fournel, le bassiste Emrah Kaptan et le batteur Michel Petry. Enfi n, l’album «Alwane» sera présenté sur scène ce soir à 19h, lors d’un concert du groupe Bania, à la Maison des Métallos à Paris (94, rue Jean-Pierre Tim baud, 75011 Paris, France).