La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la condition de la femme, Mounia Meslem a affirmé hier mardi que le taux d’accès des femmes au monde du travail ne dépassait pas les 19%, « un taux insignifiant par rapport au nombre des diplômées universitaires ».

Le taux d’accès des femmes au monde du travail « ne dépasse pas 19,3% », a indiqué Mme Meslem en marge de l’atelier organisé sur « l’autonomisation économique de la femme rural: un outil pour la réalisation du développement global », estimant qu’en dépit de la hausse de ce taux, il demeure « insignifiant par rapport au nombre des diplômées universitaires ». Elle a rappelé à cet effet que la population féminine représentait 65% des diplômés universitaires appelant « à fournir davantage d’efforts en vue de permettre à la femme algérienne d’accéder au monde du travail, notamment dans le cadre de la nouvelle dynamique de l’Etat visant l’édification d’une économie forte et diversifiée ». Une caravane nationale de formation des formateurs sera lancée mi-décembre prochain pour accompagner les femmes rurales et les femmes entrepreneurs, a fait savoir la ministre.