Les éléments des Douanes algériennes, de la police et de la Gendarmerie nationale tentent de resser l’étau autour de la contrebande des produits pyrotechniques.

La commercialisation de ces derniers est prohibée. A quelques jours du Mawlid Ennabawi, prévu pour le 12 décembre prochain, un dispositif spécial a été mis en place par les corps constitués. Les éléments de police de la sûreté extérieure d’Oum Drou, relevant de sûreté de daïra de Chlef, ont procédé la semaine passée à la saisie d’une quantité importante de feux d’artifice estimée à 13 840 unités de différents types et tailles, précise l’officier Cherif Angoud dans un communiqué de presse. L’opération de saisie a eu lieu au niveau du barrage sécuritaire fixe dressé dans l’intersection de la RN4 à l’entrée de la ville d’Oum Drou, 6 km à l’est du chef-lieu de la wilaya. C’est lors d’une fouille routinière d’un véhicule touristique, conduit par un jeune homme de 22 ans, que les policiers ont découvert une quantité importante de produits pyrotechniques dissimulée dans le coffre de la voiture. La marchandise a été saisie alors que le conducteur a été interpellé par la police. Par ailleurs, les éléments de police relevant de la troisième sécurité urbaine de Chlef ont procédé à la saisie de 400 bouteilles de boissons alcoolisées. Cette opération a eu lieu lors de la fouille d’un véhicule touristique à bord duquel se trouvaient trois individus, tous des repris de justice. Les trois mis en cause ont été déférés devant le parquet territorialement compétent. Dans le même sillage, un individu âgé de 35 ans a été arrêté quelques jours après sa sortie de l’établissement pénitentiaire, en possession de morceaux de kif traité, prêts à être vendus aux accros de la région. L’arrestation a eu lieu après l’exploitation d’informations indiquant qu’un individu s’adonnait au trafic du kif traité à partir de son domicile à CIA des Gazelles dans la ville de Chlef. Ainsi, le dealer a été arrêté après enquête et présenté devant le parquet près le tribunal de Chlef.