Au moins cinq joueurs de la sélection algérienne de football débuteront la préparation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de 2017 en ayant l’esprit à leur avenir personnel car pressentis pour changer d’air à l’occasion du mercato hivernal qui débutera en Europe le 1er janvier prochain.

Un rendez-vous intervenant au mauvais moment pour ces joueurs censés être totalement concentrés sur les préparatifs de la CAN prévue au Gabon du 14 janvier au 5 février prochains. Les Yacine Brahimi (FC Porto, Portugal), Sofiane Feghouli (West Ham, Angleterre), Fawzi Ghoulam (Naples, Italie), Rachid Ghezzal (Lyon, France) et Rais M’Bolhi (Antalyaspor, Turquie) sont les plus concernés parmi leurs coéquipiers en Equipe nationale par le mercato hivernal en Europe, non sans donner des soucis à l’entraîneur des Verts, Georges Leekens. Ce dernier craint tout simplement de voir la préparation de l’épreuve continentale perturbée par ce dossier. Et comme ce fut le cas lors du précédent mercato estival, le nom de Brahimi est cité comme étant sur le départ du FC Porto. Même s’il a retrouvé du temps de jeu au cours des dernières semaines, le joueur de 26 ans a vécu une première partie de saison très difficile au cours de laquelle il a été très souvent remplaçant ou carrément non-convoqué parmi les 18 des «Dragons». Une situation qui contraste avec les ambitions de l’ancien Rennais dont le transfert à Everton, l’été dernier, a capoté à la dernière minute. Le meneur de jeu algérien est pressenti de nouveau pour changer de club, la presse spécialisée européenne l’annonçant sur les tablettes d’Everton, de la Juventus, de l’AS Rome et d’autres formations. Pour sa part, Feghouli est plus que jamais censé profiter du mercato hivernal pour quitter ‘’l’enfer’’ de West Ham, un club qu’il a rejoint l’été passé mais où son aventure semble tourner court, en témoigne le volume de jeu très modeste dont il a bénéficié avec les « Hammers ». Pas plus tard que lundi, il n’a fait son entrée en jeu contre Swansea lors du Boxing Day qu’à la 84e minute, même si cela ne l’a pas empêché de délivrer sa première passe décisive de la saison. Une offrande ne devant rien changer à son sort à West Ham où la direction lui a déjà montré la porte de sortie en l’obligeant à trouver un nouvel employeur à même de lui permettre de relancer sa carrière qui a pris un sérieux coup depuis la deuxième partie de la saison passée lorsqu’il portait les couleurs de Valence (Espagne).

Une épine dans le pied de Leekens
Même constat pour M’Bolhi, le gardien de but d’Antalyaspor qui n’a eu droit à aucune minute de jeu avec sa formation turque cette saison. Une mésaventure qui ne l’a pas privé de rester le portier N.1 des Verts. Néanmoins, la nécessité pour lui de changer d’air devient vitale. Ghezzal et Ghoulam sont eux aussi dans le flou. Le premier voit ses négociations avec Lyon pour la prolongation de son contrat buter sur le plan financier. Après des mois de tractations, les deux parties n’arrivent toujours pas à s’entendre, rendant le départ du joueur de 24 ans de la maison rhodanienne dès cet hiver des plus probables. Le fait que son bail expire dans six mois pousse la direction de Lyon à le transférer pour en tirer profit sur le plan financier, au risque de le voir partir gratuitement en juin prochain. Quant à Ghoulam, il est dans la même situation ou presque que Ghezzal. Ses pourparlers avec Naples pour la prolongation de son bail n’ont toujours pas abouti, au moment où le joueur réclame une augmentation de salaire. La tournure des négociations a justement donné des idées à certains clubs européens qui tentent d’en profiter pour engager le latéral gauche algérien dès cet hiver. Tous ces dossiers deviennent une épine dans le pied de Leekens, déjà contraint de se passer des services de quatre de ses joueurs évoluant dans le championnat anglais (Mahrez, Slimani, Feghouli et Guedioura) pour les premiers jours du stage qui débutera le 2 janvier, Boxing Day oblige.