Le tarif était le même, même si ce sont deux compétitions distinctes. L’USM Alger, en lice pour le compte des 16es de finale de Ligue des Champions CAF (C1), a imité, samedi soir, son voisin le MC Alger, qui a joué le même tour de la Coupe de la Confédération CAF (C3) vendredi face aux Congolais du FC Renaissance. Les Usmistes ont disposé du Rail Club Kadiogo (2-0) pour prendre une légère option et envisager de voir la phase de poule de la plus prestigieuse des compétitions interclubs du Continent. De son côté, la JS Kabylie est allée chercher un nul (0-0) du Congo face à l’Etoile local qui maintient vivaces ses chances de prolonger l’aventure en C3.


Privée de deux pénaltys flagrants, l’USM Alger a mis du temps pour décanter la situation face aux Burkinabé du RC Kadiogo. Deux buts survenus lors des 20 dernières minutes signés par deux remplaçants à savoir Oussama Derfalou (71’) et Amir Saâyoud (84’) pour clore la première manche devant avant de se rendre au Burkina Faso le week-end prochain. Les « Rouge et Noir » ont mis de l’intensité, mais ils ont cruellement manqué de réalisme en plus d’avoir été victimes de décisions arbitrales défavorables. Toutefois, le Champion d’Algérie sortant, exempté du tour préliminaire, a réussi à marquer par deux fois sans encaisser de but. C’est élémentaire pour augmenter les chances de qualifications sachant que le match retour se jouera loin des bases. Plus précisément le vendredi 18 mars au stade 4 août de Ouagadogou à 15h30 heure algérienne. Malgré les nombreux ratages, le driver Paul Put s’est montré élogieux envers ses poulains qui n’ont pas lâché le morceau même si la réussite n’était pas au rendez-vous. «Je tiens à remercier mes joueurs pour les efforts qu’ils ont fournis. Je suis entièrement satisfait de leur rendement, car ils ont réussi un bon match sur tous les plans », a félicité le Belge avant d’éprouver quelques regrets en indiquant que « l’efficacité devant le but nous a fait défaut et c’est dommage, car un score plus large nous aurait mis plus en confiance avant le match retour, qui sera probablement très difficile. Je n’ai pas encore eu le temps de revoir la vidéo du match pour confirmer, mais je pense que l’arbitre nous a privés d’au moins deux penalties. Cela dit, le fait d’avoir marqué deux buts sans en encaisser constitue une assez bonne opération. On devra cependant finir le travail, en réalisant un autre grand match au Burkina pour se qualifier». Plus tôt dans l’après-midi, à des milliers de kilomètres d’Alger, la JS Kabylie a pu tenir bon au Congo face à l’Etoile locale. Un 0-0 et un penalty sauvé par le portier Malik Asselah qui a permis aux « Canaris » de réaliser une belle opération en attendant la manche retour à Tizi-Ouzou. Le fait de recevoir pour l’Acte II met les « Lions du Djurdjura » dans une position confortable. D’autant plus qu’ils restent sur un carton (4-0) à domicile dans cette épreuve face aux Libériens du Monrovia Breweries FC lors du tour préliminaire. Une bonne bouffée d’oxygène pour le team kabyle qui végète au fond du classement de la Ligue 1 Mobilis. L’autre team algérien engagé dans ce tournoi, à savoir le MC Alger, a disposé, vendredi au stade
5-juillet 1962, du FC Renaissance par le score de 2 buts à 0. Les Mouloudéens devront acter la qualification dans 5 jours chez leurs homologues au Congo.