Le président du Mouvement populaire algérien (MPA) Amara Benyounès est intervenu, mardi, au cours d’un meeting populaire organisé au niveau du chef-lieu de la wilaya de Tipasa, au cours duquel il a incité les citoyens à aller voter en masse pour renforcer l’Etat de droit.

Après avoir présenté les candidats de son parti aux législatives, Amara Benyounès a appelé ses militants à mener des  campagnes de proximité pour sensibiliser les citoyens sur l’acte de voter lors des législatives  de mai prochain afin de donner plus de légitimité au Parlement et, surtout, faire connaître le programme du parti.
Avec un fort taux de participation, plaidera le chef du MPA, les réformes économiques imposées par la conjoncture économique actuelle pourront être menées à bien par un gouvernement représentatif de la majorité.
Le président du MPA a appelé, à Tipasa, les Algériens à prouver aux plus sceptiques leur détermination à relever les défis pour édifier une démocratie pacifique, seule voie possible pour assurer la pérennité de la paix et la stabilité du pays. Le MPA présente des candidats porteurs d’un projet politique et économique utile au pays, a rappelé le même responsable, signalant que son parti propose un programme global pour une Algérie libre et démocratique. Le MPA, à travers ses candidats, va se concentrer sur les vrais problèmes des citoyens loin de toute surenchère de fausses promesses, a encore ajouté le leader du parti qui a appelé ses militants à défendre le programme, en particulier, pour les électeurs, de la santé et de l’éducation, sans oublier le projet économique et pour lutter contre la violence, tout en dénonçant l’utilisation de la religion à des fins politiques. Le MPA est présenté pour le scrutin du 4 mai prochain dans les 48 wilayas.

Mohamed Benhamou fait l’éloge des services de sécurité et de la jeunesse
L’autre parti venu courtiser les électeurs de la wilaya de Tipasa est El Karama, dont le président Mohamed Benhamou a animé un meeting sur la place publique de Hadjout, plaidant, lui aussi, pour un Etat fort. Le président du parti El Karama appelé à l’édification d’un Etat fort exploitant les capacités de tous ses enfants. Pour Benhamou, l’Algérie recèle des ressources humaines pouvant porter le projet d’édification d’un Etat fort sur les plans économique, politique et social. Il a fait savoir aussi que son parti, à travers ses candidats, propose des alternatives et des solutions dans différents domaines.
Le chef du parti s’est, par ailleurs, félicité du rôle des services de sécurité dans la stabilité du pays tout en se déclarant fier de la jeunesse algérienne qui va faire connaître son point de vue et réaliser le miracle en allant voter en masse.
Ce mercredi, Filali Ghouini chef du parti El Islah national animera un meeting à Koléa. Par ailleure, le ministre de l’Energie, Noureddine Bouterfa, s’est invité, lui aussi, à la campagne en se présentant devant les étudiants de l’Ecole nationale supérieure de commerce (ENSC) de Koléa où il a plaidé pour le développement des énergies renouvelables. Pour lui, l’avenir en Algérie est au développement des énergies renouvelables et non  pour l’exploitation du gaz de schiste, car elle dispose d’autres ressources naturelles, dont le gaz  notamment.
Les études se succèdent à un rythme accéléré et à moindre coût pour les énergies renouvelables, ajoutera le ministre, en indiquant que le mode énergétique en Algérie pourrait changer à l’horizon 2050, tout en fustigeant ceux qui prétendent qu’il n’y aura plus d’avenir aux produits énergétiques.
Pour se prémunir, l’Algérie a opté pour une stratégie  qui s’adaptera à tous les cas de figure, suivant les études qui seront réalisées et les besoins des marchés mondiaux.