Le Royaume-Uni a décidé de doubler le nombre de ses forces spécialisées de la lutte anti-terroriste pour faire face à la menace terroriste qui pèse sur le pays, selon un journal britannique.

L’édition dominicale, le Sunday Times cite, à cet effet, une source proche des forces spéciales du SAS (Special Air Force) qui indique que le nombre d’éléments de cette unité sera augmentée de 80 commandos.
L’objectif de cette décision est de s’assurer que les services de sécurité possèdent les moyens humains et l’expertise de faire face à des attaques de kamikazes similaires à celles qui ont fait plus de 130 morts à Paris le 13 novembre 2015, précise la même source.
La police de Londres dispose déjà d’une unité d’élite de 130 policiers spécialistes dans la lutte antiterroriste formés par le SAS, indique le journal qui ajoute que «même s’ils étaient efficaces, ils ne sont pas assez bien formés» pour faire face aux nouvelles formes d’attaques terroristes de Daech. Selon le journal, la décision de renforcer les capacités des services de sécurité dans la lutte contre le terrorisme intervient après des informations faisant état
d’ «un appel du groupe terroriste Daech d’utiliser de plus en plus les attaques aux camions béliers et les attentats directs contre des piétons». Le Sunday Times croit savoir que Regent Street et Piccadilly Circus, des rues commerçantes très fréquentées au centre de Londres, sont désignées comme des «cibles idéales» par le groupe terroriste.
Les festivals en plein air, les marchés et les grands rassemblements, figurent aussi parmi les cibles privilégiées de Daech.
Le journal ajoute que selon ses sources, le type de camion devant être utilisé dans ce genre d’attaques doit être «large, ayant un châssis et un pare-choc élevé» pour faire le maximum de victimes.