Le Front des forces socialistes (FFS) poursuit les préparatifs pour les élections locales, prévues en novembre prochain. Après la désignation d’une nouveau premier secrétaire national et du coordinateur du directoire national de campagne, le parti annonce, dans un communiqué, l’installation du directoire national de campagne ainsi que la nomination des responsables des différents pôles chargés d’animer et de gérer la campagne au niveau national.

 

« Dans le cadre de la mise en œuvre des décisions du conseil national, du 14 juillet dernier, et de la feuille de route adoptée par la direction nationale, le 10 août, sur convocation de la Direction nationale, la commission nationale de choix des candidatures s’est réunie lundi au siège national et a procédé à son installation », indique le document. Il ajoute : « Après concertation avec le premier secrétaire national et le coordinateur du Directoire national de campagne, la direction nationale a procédé, mardi, à l’installation du directoire national de campagne et à la nomination des responsables des différents pôles chargés d’animer et de gérer la campagne au niveau national. ».
Des noms connus au sein du parti font partie de la composante de ce pôle. Il s’agit notamment de Youcef Aouchiche, qui a déjà occupé le poste du secrétaire national chargé à la communication, et de Madjid Lamdani, ex-secrétaire chargé des finances. Selon la même source, un dispositif logistique et de moyens sera installé en temps utile.
Dans un autre communiqué, hier aussi, le premier secrétaire du plus vieux parti de l’opposition, Mohamed Hadj Djelanni, annonce le report du dernier délai de dépôt des candidatures pour les prochaines élections locales. Une mesure qui vise à recueillir le maximum de candidatures, notamment dans les régions où le parti n’est pas présent. « Nous portons à votre connaissance que l’opération de dépôt des candidatures aux élections locales (APC et APW) est prolongée jusqu’à la fin du mois en cours. La date limite de cette opération est arrêtée au 31 août 2017 à 17H. Au-delà de cette date, aucun dossier de candidature ne sera accepté », indique-t-il, avant de demander aux premiers secrétaires des fédérations du parti d’informer les militants et les citoyens de cette décision. « Je vous demande, à cet effet, d’informer nos militants et nos concitoyens de ce prolongement et de veiller au bon déroulement de cette opération. Nous vous communiquerons incessamment le nouveau calendrier électoral, remodelé, en tenant compte de ce prolongement », affirme-t-il.
Il enchaîne : « Cette note doit être affichée dans tous les locaux du parti ».
Pour rappel, depuis 1997, le FFS a participé à toutes les élections locales organisées dans le pays. Un choix décidé par son fondateur, le défunt Hocine Aït Ahmed, qui justifie cette démarche par « la nécessité d’être près des préoccupations des citoyens ». Par contre, le parti a boycotté deux élections locales sur cinq organisées en Algérie depuis 1997.