La rentrée professionnelle de la 2e session de l’année en cours est marquée par l’introduction de cinq nouvelles spécialités.

La gestion et animation touristique, la conservation et la transformation des produits de pêche, souffleur sur verre, agent d’entretien des piscines, mécanique et réparation des engins miniers, des nouvelles spécialités introduites pour cette rentrée professionnelle, aujourd’hui 24 septembre, a-t-on appris d’un communiqué émanant de la direction de la formation professionnelle. Il est attendu quelques 8 273 nouveaux stagiaires qui suivront des formations diplômantes et qualifiantes afin de répondre aux besoins économiques de la wilaya en termes de projets d’investissement et des spécificités de la région. Pas moins de cinq créneaux de formation ont été introduits. L’agronomie et l’agroalimentaire, avec pas moins de 1 482 postes de formation dont 1 332 en mode d’apprentissage, l’artisanat, l’hôtellerie et le tourisme, avec 1 113 postes de formation dont 538 en apprentissage, le bâtiment et travaux publics avec 1 676 postes dont 979 en apprentissage, la pêche et l’aquaculture avec 539 postes de formation dont 357 en mode d’apprentissage, l’électricité et l’électronique avec 561 postes dont 261 en mode apprentissage et, enfin, la pêche et l’aquaculture avec 110 postes.
Les formations sont établies en application de la nouvelle carte pédagogique visant non seulement à permettre aux jeunes d’acquérir un métier mais aussi de leur offrir la possibilité de trouver rapidement un travail dans la spécialité choisie. La priorité aux disciplines liées à la vocation agricole, halieutique et touristique, ainsi que le bâtiment et l’électronique, sont des créneaux susceptibles de répondre au marché local de l’emploi, a-t-on expliqué. Trois types de formation sont dispensés, il s’agit de la formation résidentielle avec 3 025 stagiaires, la formation par apprentissage avec 4 848 stagiaires, la formation passerelle avec 325 apprenants et 75 postes en formation rurale. La formation de la gent féminine y figure, comme toujours, en bonne place. Pour cette rentrée professionnelle, pas moins de 1 640 femmes au foyer sont inscrites pour l’apprentissage de métiers traditionnels.
La wilaya dispose au total, pour rappel, de 29 établissements de formation professionnelle, d’une école des handicapés, de deux INSFP, de huit annexes de CFPA et treize écoles privées. La capacité d’accueil du secteur est de l’ordre de 7 000 places pédagogiques, dont 850 en internat et 3 500 repas/jour servis. En coordination avec d’autres responsables de l’Education nationale, le secteur de la formation professionnelle entreprend des actions de sensibilisation auprès des jeunes sur l’importance de suivre une formation pour acquérir un métier selon le profil. Visant à répondre aux objectifs fixés dans son plan d’action 2015/2019, cette rentrée professionnelle enregistre une augmentation d’effectif de 9% par rapport à la session de février dernier en matière de programmation et le renforcement des spécialités prioritaires susceptibles de répondre aux besoins locaux en matière d’emplois. Dans cette optique, des conventions de partenariat avec les directions et les entreprises locales ont été signées, a-t-on indiqué.