Le trafic aérien entre Alger et Paris a été impacté en raison de la grève des aiguilleurs du ciel français. Avant-hier lundi, la Direction générale de l’aviation civile a donné comme instructions aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols de 30% pour les aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Beauvais, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes.

Sur la liste des vols annulés, figurent ceux de la compagnie aérienne Aigle Azur assurant la liaison Alger-Paris. Dans un communiqué de presse, Aigle Azur a indiqué devoir annuler certains de ses vols en raison du mouvement social des aiguilleurs du ciel du 10 octobre 2017. «Des retards ou des annulations de dernière minute ne sont malheureusement pas à exclure», a ajouté la compagnie aérienne, en conseillant les passagers de vérifier le statut des vols avant de se rendre à l’aéroport. Les huit vols annulés pour la journée d’hier sont 4 vols aller-retour Alger-Paris-Orly, et 2 vols aller-retour Lyon-Constantine.
De son côté, Air Algérie a annulé 4 vols prévus hier. A savoir 2 vols (Oran vers Charles-de-Gaulle à Paris et l’aéroport de Lyon), et 2 autres vols (Alger vers Charles-de-Gaulle à Paris). La grève des aiguilleurs du ciel fait partie d’un vaste mouvement de grève des fonctionnaires de France. A l’intitulé de leurs motifs de grève, les fonctionnaires dénoncent la baisse de leur pouvoir d’achat et la dégradation de leurs conditions de travail, dont, entre autre, la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires d’ici la fin du quinquennat et la disparition d’un grand nombre d’emplois aidés.