Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a assuré, mardi, que le dossier de promotion du Centre universitaire Morsli-Abdallalah de Tipasa en université était « en bonne voie ».

« Le Centre universitaire de Tipasa possède tous les moyens et capacités pédagogiques, administratifs et financiers l’habilitant à être promu en université », a indiqué M. Hadjar, dans une déclaration à la presse, à l’issue d’une visite de travail dans la wilaya. Le ministre, qui a qualifié la structure de « chef-d’œuvre architectural », a expliqué que cette promotion est une question de procédures un peu complexes et longues devant être accomplies par la direction de ce centre, pour introduire le dossier auprès de la tutelle, avant sa présentation au Premier ministre pour examen et approbation. En procédant à l’inauguration d’un nombre de structures au Pôle universitaire de Koléa et au Centre universitaire de Tipasa, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, qui était accompagné à l’occasion par le wali Moussa Ghelai, a annoncé la réception programmée, en juillet prochain, de 3 500 places pédagogiques et 2 000 lits, à Tipasa, en perspective de la prochaine rentrée universitaire. Il s’est, par ailleurs, félicité de la « qualité des travaux » des projets réalisés au Pôle universitaire de Koléa comptant 4 écoles supérieures, dont le coût a été estimé à plus de 22 milliards de dinars, selon la Direction des équipements publics de Tipasa. Le ministre a, également, souligné l’impératif de doter ces écoles en commodités appropriées, expliquant par-là la réalisation en cours d’une résidence universitaire de 1 000 lits et d’un restaurant de 500 places au profit de l’Ecole supérieure de management au centre universitaire. M. Hadjar a procédé à l’inauguration de 1 000 places pédagogiques, en plus d’une résidence de 500 lits et d’un restaurant central de 800 places, «réalisés en conformité avec les critères de sécurité en vigueur». L’inauguration de ces nouvelles structures au sein de ce centre universitaire, ouvert en 2012 et doté de quatre instituts accueillant plus de 15 000 étudiants, est « inscrite au titre du soutien du dossier de sa promotion en université, a-t-on indiqué sur place. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique s’est refusé, à l’occasion, à tout commentaire relatif à la rencontre ayant réuni, dernièrement, le syndicat des médecins résidents avec son département ministériel.n