Les autorités algériennes ont rejeté mercredi les propos « totalement infondés », tenus par le ministre marocain des Affaires étrangères ,

à l’occasion de l’annonce de la rupture des relations diplomatiques entre son pays et l’Iran, et mettant « indirectement en cause l’Algérie », a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif. « L’ambassadeur du Royaume du Maroc a été reçu, ce jour, par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères qui lui a fait part du rejet par les autorités algériennes des propos totalement infondés mettant indirectement en cause l’Algérie, tenus par son ministre des Affaires étrangères à l’occasion de l’annonce par ce dernier de la rupture des relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc et la République Islamique d’Iran », a souligné le porte-parole du MAE dans une déclaration à l’APS.