La course à la Coupe du monde 2026 arrive dans sa dernière phase. Deux candidatures sont en lice : le Maroc et le trio États-Unis / Canada / Mexique.

Le vainqueur sera désigné le 13 juin mais, auparavant, une commission d’évalution – la «task force» – doit juger la viabilité des deux dossiers. Un dernier obstacle qui n’effraie pas Moulay Hafid Elalamy, le président du comité de candidature marocain, comme il l’a confié dans un entretien à l’AFP hier. «Nous avons travaillé avec la task force en amont afin de répondre à l’ensemble des demandes de la Fifa. (…) Cela m’a semblé extrêmement satisfaisant pour eux. Ce n’est jamais gagné, évidemment. Aujourd’hui nous sommes dans les starting-blocks, nous sommes sur les rails, ce qui a été présenté est qualitatif. Si on devait ne pas passer à l’étape suivante, il faudra qu’on nous explique pourquoi et de façon suffisamment convaincante», a-t-il insisté. «J’ai cru comprendre à travers les commentaires des membres de la task force que le dossier marocain est très sérieux», a-t-il conclu.