Au total, 33 000 nouveaux palmiers ont été plantés entre les mois de mars et août de l’année en cours pour renforcer la production locale de dattes à travers les communes de la wilaya de Biskra, a-t-on appris, mardi, du directeur local des services agricoles, Mohamed Bourahla.

Ce même responsable a indiqué, à l’APS, que l’activité agricole à travers cette wilaya, qui repose principalement sur la production de dattes, en particulier la catégorie «Deglet nour», enregistre chaque année «une augmentation significative» du nombre de palmiers avec, cette année, une augmentation de plus de 1000 nouveaux plants comparativement à l’année précédente. Dans ce même contexte, il a précisé que la production de dattes, qui repose sur des investissements privés, s’étend sur des superficies supplémentaires estimées à 300 ha consacrées à la culture de palmiers dattiers de la catégorie Deglet nour à 95%, ainsi que d’autres variétés, comme «Degla Beïda» (la datte blanche) et «El Ghars». Le directeur local des services agricoles a loué, par ailleurs, le rendement des agriculteurs s’agissant de la production annuelle de dattes aux programmes de soutien agricole, ainsi qu’aux mécanismes modernes utilisés pour l’irrigation, notamment l’arrosage par le biais du système du goutte à goutte pour accroître la production et augmenter le nombre de palmiers. Les régions nouvellement cultivées sont notamment implantées à l’Ouest de la wilaya, en particulier dans les communes de Tolga, Laghrous, Lioua, Foughala, Benazzouz, Lichana, Bouchagroune, Doucen ainsi qu’au niveau de la région Est, à Aïn Naga et Sidi Okba, a détaillé le même responsable. Les services agricoles de la wilaya de Biskra recensent un nombre «important» de palmiers dattiers, estimé à plus de 4,5 millions de palmiers, répartis sur une superficie irriguée excédant les 43 000 hectares. APS