Le projet de réalisation d’une station d’épuration des eaux usées (STEP) dans la commune d’Aïn Fakroun (Oum El Bouaghi) « sera lancé l’année prochaine », a-t-on appris jeudi auprès de la Direction des ressources en eau (DRE).

Ce projet, inscrit au titre du précédent programme quinquennal (2010-2014), sera concrétisé à la sortie Ouest de la commune d’Aïn Fakroun, a précisé à l’APS le chef du service de l’assainissement au sein de cette direction, Hocine Chebili, notant que ce projet, gelé dans un premier temps, a été relancé en 2017. Le cahier des charges relatif à ce projet a été établi en attendant le « parachèvement du reste des procédures administratives », selon la même source.
Cette station, dont la réalisation a nécessité la mise en place d’une enveloppe financière estimée à 2,5 milliards DA, sera érigée sur une surface de 10 hectares, a souligné la même source. Ce projet, a-t-il ajouté, permettra la protection de l’environnement de la pollution, notamment les eaux du barrage de Beni Haroun (Mila) qui alimentent cette région, via le barrage d’Ouarkis, implanté dans la localité d’Aïn Fakroun, la préservation de la santé publique en plus de son utilisation dans les secteurs agricole et industriel. L’entrée en service de cette nouvelle STEP contribuera à l’épuration des eaux de plusieurs régions limitrophes de la commune d’Aïn Fakroun, ont signalé les responsables du secteur. n