Tayeb Zitouni préfère les caméras de la Télévision nationale. Une préférence ostensiblement affichée lors de sa visite jeudi dernier à Tizi Ouzou, où il s’est prêté de bonne grâce au jeu des questions réponses du journaliste de l’Eptv.

A contrario, les représentants de la presse nationale accrédités à Tizi Ouzou ont eu toutes les peines du monde à arracher une déclaration au ministre des Moudjahidine. Il consentira, finalement, à répondre à quelques questions dans des conditions quasi impossibles et loin de toutes commodités. C’est dans les couloirs attenants au salon d’honneur de la Maison de la culture, qu’il consentira, devant un nombre important de journalistes, de photographes, de cameramen, d’une foule, d’agents de sécurité et de curieux qu’il consentira à répondre à des questions lancées dans un brouhaha indescriptible. Pour beaucoup de journalistes accrédités à Tizi Ouzou, chargés de couvrir la visite ministérielle, Tayeb Zitouni s’est distingué par une attitude au mieux condescendante, au pire offensante et méprisante.