L’Office national de la culture et de l’information a répondu, dans un communiqué, à la dernière publication du groupe Tinariwen, dénonçant l’annulation de leur tournée «non pour des raisons techniques propres au groupe». L’ONCI s’est dit «étonné» de cette réaction et précise que la tournée est reportée pour des problèmes administratifs et techniques, et non pas par «manque de respect au groupe et cela en accord avec le manager du groupe à l’aéroport d’Alger avant son départ».

A la lecture du dernier post du groupe Tinariwen, sur sa page facebook, l’ONCI, sans vouloir entrer dans une polémique, étonné de cette réaction, tient à souligner que le Groupe Tinariwen invité pour «participer, d’une part, à la cérémonie-hommage à leur leader Ibrahim Ag El Habib, pour son action en faveur de la promotion de la musique touareg dans le monde, et d’autre part, pour une tournée, a été reçu avec tous les égards dus à son rang et sa renommée tant à Alger, qu’à Tamanrasset ». L’ONCI tient également à signaler que «la soirée de clôture des journées culturelles du Sud, organisées à Dar Imzad, placée sous le signe d’un vibrant hommage à Ibrahim Ag Alhabib, dit Abraybone, s’est déroulée dans une ambiance digne du leader du groupe qui s’est produit sur scène avant de recevoir sa distinction plébiscitée par le public». L’Office, tout en renouvelant sa considération au groupe Tinariwen, fidèle à son sens de la responsabilité envers son public, a tenu à l’informer du «report» de la tournée pour des «problèmes administratifs et techniques», sans entrer dans les détails et nous ne voyons pas dans cette démarche une quelconque manière de «manquer de respect au groupe, sa musique et son public». La même source affirme que «la période pour le report de la tournée a effectivement été proposée par l’ONCI à l’aéroport d’Alger, avant son départ, au manager du groupe qui devait consulter les membres du groupe. L’ONCI, en signe de respect pour le groupe et son large public, attend toujours la réponse». L’ONCl conclut son communiqué en déclarant qu’«animé de la seule volonté de répondre aux exigences du professionnalisme, dont il a fait preuve depuis plus de vingt années dans l’organisation de spectacles de qualité et dans les relations de confiance le liant au public, qu’il n’a aucun intérêt à faire sciemment capoter une opération qu’il a préparée avec conviction car répondant à une forte demande de son public et à la hauteur de la stature du Groupe Tinariwen». Pour rappel, le 8 janvier dernier, le groupe Tinariwen a publié sur sa page officielle un communiqué, où il a affirmé qu’il était «profondément choqué et touché par le comportement des organisateurs», en précisant que «l’ONCI n’a pas effectué les démarches nécessaires afin de permettre au groupe de jouer sur le territoire algérien». Il avait également ajouté que le manque de respect de la part des organisateurs de leur tournée et du concert de la clôture du festival Dar Imzad envers le groupe, sa musique et son public est «inacceptable et insupportable». Estimant que «c’est notre honneur qui a été touché et nous sommes encore plus tristes pour tout le peuple Kel Tamasheq, tous nos amis algériens et du monde qui attendaient de partager ce moment avec nous».