Deux cas de peste des petits ruminant sont enregistrés ayant touché 120 têtes ovines à Sidi M’Hamed Benaouda. Six autres cas sont au stade des analyses. Les foyers des communes de Mendès et Oued Es Salem sont en nette diminution, ce qui a apaisé la tension des fellahs. On apprend au niveau de la Chambre d’agriculture que la campagne de vaccination se fera cette semaine, dès l’arrivée des vaccins.

Elle commencera au niveau des communes atteintes par le virus ensuite, elle sera généralisée sur tout le territoire de la wilaya. L’apparition de la maladie de la fièvre aphteuse et de la peste des petits ruminants (PPR) enregistrée tout récemment au niveau de 13 wilayas a contraint la direction des services agricoles à procéder à la fermeture de l’ensemble des marchés aux bestiaux pour une durée de trente jours. Cette première mesure a été immédiatement suivie d’effet puisque le grand marché hebdomadaire de bétail de Relizane, qui se tient chaque jeudi, a été fermé aux éleveurs. En effet, très tôt de cette journée de vendredi, les services de sécurité ont investi cet espace pour interdire toute introduction de bête sur le marché. Les plus grands marchés aux bestiaux de la wilaya de Relizane se tiennent à Relizane, Yellel, Djidiouia, et Mazouna. Selon Hadj Ali, chef inspecteur vétérinaire à la DSA, «cette mesure a été prise conformément aux directives du ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche pour contenir la maladie de la fièvre aphteuse et la peste des petits ruminants qui s’est déclarée au niveau de certaines wilayas où des moutons ont trouvé la mort». Toutefois, dira notre interlocuteur, «tout déplacement du cheptel est sujet aux certificats sanitaires dûment visés par l’inspection vétérinaire».

M. Hadj Ali tient à préciser aussi qu’au niveau de la wilaya de Relizane, «deux exploitations agricoles de ces deux maladies ont été signalés à ce jour».n