La coopération entre la rive Nord et la rive Sud de la Méditerranée, qui date de plusieurs années, sera renforcée en février prochain par la signature d’un protocole de coopération stratégique entre l’Algérie et l’Italie, d’une part, et l’Algérie et l’Afrique d’autre part.

La confédération générale des entreprises algériennes (Cgea) signera en février prochain un protocole de coopération avec les organisations patronales italienne, Confindustria, et africaine Business Africa, pour intégrer les marchés de 55 pays africains, a indiqué la présidente de la Cgea, Mme Saïda Neghza, en marge du forum Med Business Days, organisé à Alger.
«Au cours du mois de février prochain, nous signerons un protocole avec la Confindustria et Business Africa, qui rassemble à elle seule plus de 55 pays africains», a indiqué
Mme Neghza, précisant que l’objectif de cette collaboration est d’accroître les échanges commerciaux et les investissements entre les pays du Nord et du Sud de la Méditerranée.
A travers ce protocole, des entreprises européennes, menées par la Confindustria, pourront compter sur la situation géographique de l’Algérie, en tant que porte de l’Afrique, pour établir des relations avec des entreprises africaines, assistées, quant à elles par la Cgea et Business Africa. Une opération qui permettra à l’Algérie de tirer profit sur le plan économique, a souligné la même responsable.
«Nous travaillons avec la Cgea pour saisir les opportunités d’investissements en Afrique pour nos entreprises», a, de son côté, affirmé le président de la Confindustria, Vincenzo Boccia, qui était présent à l’événement, accompagné de 80 chefs d’entreprises italiennes issues de différents secteurs d’activités.
M. Boccia n’a pas manqué de souligner l’intérêt, pour le groupe patronal qu’il représente, de travailler avec l’Algérie pour bénéficier d’une plateforme économique vers l’Afrique.
«En tant que seconde industrie d’Europe, nous voulons travailler avec la Cgea pour contracter des partenariats avec d’autres PME et pour pouvoir avoir une ouverture sur l’Afrique qui comporte de grandes opportunités pour nous», a-t-il déclaré.
Ayant pour thème «Plaidoyer pour un rôle majeur des PME euro-méditerranéennes comme principal moteur du développement économique de la région», le forum Med Business Days a réuni plusieurs entrepreneurs méditerranéens des deux rives. A l’occasion, la présidente de la Cgea a souligné la nécessité de promouvoir l’internationalisation et l’intégration régionale des entreprises au niveau méditerranéen en relevant le rythme des échanges commerciaux et des investissements entre les pays du bassin méditerranéen, mettant en exergue les efforts des pays du sud de la Méditerranée pour garantir un environnement plus attractif aux investisseurs.
«Les pays du sud de la Méditerranée ont su attirer les investissements qui leur ont permis d’assurer une croissance appréciable malgré la crise financière au cours des dernières années», a-t-elle fait observer.