Selon l’Office national des statistiques, dont l’information a été rapportée par l’APS hier, la production industrielle du secteur public a enregistré un recul de 0,6% au troisième trimestre 2018 par rapport à la même période de l’année 2017.

La même source indique que la production dans les hydrocarbures a enregistré pour la même période un recul de 7,8%. La branche qui a le plus largement contribué à cette baisse est celle de la liquéfaction du gaz naturel. Sa production au 3e trimestre de 2018 a baissé de 25,9% par rapport à la même période en 2017. Toujours dans cette filière, la production du pétrole brut et de gaz naturel a enregistré une baisse de 3,1%, tandis que le raffinage du pétrole brut a baissé de 11,8%. Dans sa globalité, le secteur de l’énergie a néanmoins été marqué par une croissance de 1,4%, selon les données de l’ONS.
Des baisses de production ont également été observées dans les Industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et électroniques (Ismmee), des textiles et des Matériaux de construction. Selon l’ONS, la production des Ismmee a, en effet, reculé de 0,8%. Cette variation négative s’explique par les baisses enregistrées essentiellement par la branche de fabrication des biens d’équipement mécanique (-6,5%) et celle des biens d’équipement électrique (-12,9%).
Les branches des Ismmee qui ont connu des variations positives sont celles de fabrication des biens de consommation électrique (+84%) et des biens d’équipement métallique (+39,9%).
Pour les industries textiles, elles ont connu des contreperformances avec une baisse de la production de 12,6% entre les deux périodes de comparaison. Cette baisse a été relevée tant au niveau de la production des biens intermédiaires (-17,1%) que des biens de consommation (-5,8%).Quant à la production des matériaux de construction, elle a enregistré une baisse pour le deuxième trimestre consécutif. La production a reculé de 11% durant le 3e trimestre par rapport à la même période de l’année 2017. Cette variation négative est engendrée par la baisse de la production des liants hydrauliques (-11,5%) et des matériaux de construction et produits rouges (-23,9%). Les branches qui ont connu une évolution positive sont la fabrication des produits en ciment et matériaux de construction divers (+1,7%) et l’industrie du verre (+9,3%).
D’après l’ONS, des évolutions positives ont été enregistrées dans les mines et carrières, les industries agro-alimentaires, les cuirs et chaussures, les bois et papier et les industries diverses, durant le 3e trimestre 2018 par rapport à la même période de l’année 2017. La plus forte hausse a été enregistrée par le secteur des mines et carrières avec une croissance de 70,8%. Toutes les activités relevant de ce secteur ont contribué à cette performance, notamment, l’extraction de la pierre argile et sable (+79,6%) et celle du minerai de fer (+15,6%), note l’Office.
De même, les industries agro-alimentaires ont enregistré une hausse de 2,4%. A l’exception du travail de grains qui a accusé une baisse de 3,5%, le reste a affiché des variations positives : l’industrie du lait (+13,6%) et la fabrication des produits alimentaires pour animaux (+7,4%). Les industries des cuirs et chaussures ont connu une hausse de 12,2%. Cette amélioration est perceptible au niveau des biens intermédiaires (+10,7%) et des biens de consommation (+15,2%).
Pour les industries de bois, liège et papier, la production a globalement augmenté de 16,8% grâce à la branche de la menuiserie générale (+100,1%) et l’industrie de l’ameublement (+17,1%).
En revanche, dans ce même secteur, l’industrie du Liège a dégringolé de 58,7% alors que celle de transformation de papier a reculé de 4,3%. Dans le secteur des industries chimiques, la production a augmenté de 10,5% en raison essentiellement de l’industrie des produits pharmaceutiques (+16,9%) et de la fabrication des engrais et pesticides (+32,6%). Mais des baisses ont caractérisé la fabrication des autres produits chimiques (-1,6%) et des autres biens intermédiaires en plastique (-12,2%).
Quant aux industries diverses, elles ont connu une hausse de 68,5% durant le 3e trimestre 2018 et par rapport à la même période de l’année 2017.
Pour rappel, la production industrielle du secteur public a enregistré une croissance moyenne annuelle de 2,3% en 2017 par rapport
à 2016