La date des soldes d’hiver vient d’être arrêtée par le ministère du Commerce. Ce dernier a, en effet, établi un calendrier qui indique les dates auxquelles commenceront et se termineront les soldes. L’événement commercial commencera début janvier et continuera jusqu’au 2 mars prochain. La date diffère d’une wilaya à l’autre.

Ainsi, le déroulement des ventes en soldes est prévu du 18 janvier au 28 février pour la wilaya d’Alger, du  2 janvier au 13 février pour la wilaya de Boumerdès, du 13 janvier au 24 février pour la wilaya de Tipasa, du 17 janvier au 28 février pour la wilaya de Tizi Ouzou, du 15 janvier au 28 février pour la wilaya de Bouira, du 14 janvier au 24 février pour la wilaya de Constantine, du 12 janvier au 22 février pour la wilaya de Blida, du 15 janvier au 25 février pour la wilaya de Batna, du 15 janvier au 28 février pour la wilaya d’Annaba, du 6 janvier au 17 février pour la wilaya d’Adrar, du 13 janvier au 23 février pour la wilaya de Tamanrasset et du 20 janvier au 2 mars pour la wilaya de Tindouf.
Dans un communiqué rendu public par le ministère du Commerce, il est souligné qu’il est porté à la connaissance de l’ensemble des acteurs économiques (commerçants et professionnels) et consommateurs que les dates de déroulement des soldes d’hiver, applicables à chaque wilaya, ont été fixées par arrêtés des walis concernés, en application des dispositions du décret exécutif 06-215 du 18 janvier 2006 fixant les conditions et les modalités de réalisation des ventes en soldes, des ventes promotionnelles, des ventes en liquidation de stocks, des ventes en magasins d’usines et des ventes au déballage. L’organisation de ces ventes en solde constitue une opportunité importante pour les commerçants dans le but de dynamiser et de promouvoir leurs activités et offres aux consommateurs l’occasion de bénéficier d’un choix plus varié et à des prix promotionnels de divers biens et services. Le communiqué explique également que les services du ministère du Commerce (administration centrale, directions régionales et directions de wilayas) restent à la disposition de l’ensemble des acteurs économiques (commerçants et professionnels) et consommateurs pour toute information ou demande d’explication. Une cellule d’écoute a été à cet effet mise en place au ministère du Commerce accessible à travers un portail électronique. Le décret exécutif de janvier 2006 stipule, entre autres, que les ventes en solde constituent les ventes au détail précédées ou accompagnées de publicité et visant, par une réduction de prix, l’écoulement accéléré de biens détenus en stocks. Ces ventes en solde ne peuvent porter que sur des biens acquis par l’agent économique depuis trois mois au minimum, à compter de la date de début de la période des soldes, qui sont autorisées deux fois par année civile, soit en période hivernale ou estivale, souligne le même texte.
Une annonce de réduction de prix
Les commerçants ne peuvent cependant procéder à des ventes en solde que si une autorisation leur est accordée. Au niveau de la wilaya d’Alger, par exemple, plus de 70 autorisations ont déjà été délivrées à des opérateurs. Dehar Layachi, responsable à la direction du Commerce de la wilaya d’Alger, cité par nos confrères de l’APS, a expliqué qu’il est prévu plusieurs mesures auxquelles le commerçant est tenu de se conformer, notamment l’obtention obligatoire d’une autorisation délivrée par la direction du commerce, un document nécessaire qui, a-t-il dit, permet au commerçant de faire la promotion de la marchandise à travers l’affichage d’une pancarte « soldes » sur la vitrine de son local. La vente au rabais ne concernait pas les articles récemment achetés par l’agent économique (commerçant), mais ceux acquis depuis au moins trois mois. Par ailleurs, tout agent économique concerné par cette opération doit rendre publiques, par voie d’affichage sur la devanture de son local commercial et par tous autres moyens appropriés, les dates de début et de fin des ventes en soldes, les biens concernés, les prix pratiqués auparavant et les réductions de prix consenties qui peuvent être fixes ou graduelles. Il est tenu d’informer la clientèle, par voie d’affichage sur la devanture de son local commercial et par tous autres moyens utiles, sur les techniques de promotion utilisées, les avantages offerts et la durée de la promotion. Mais, il peut interrompre les ventes en soldes avant la fin de la durée, s’il le souhaite. Il doit toutefois en informer les services concernés par un écrit. Constituent les ventes promotionnelles, toutes les techniques de ventes de biens, quelles que soient leurs formes et par lesquelles l’agent économique veut attirer et fidéliser la clientèle. Les ventes promotionnelles sont réalisées par les agents économiques dans les locaux où ils exercent leur activité.