Dans le bilan 2018 des activités des diverses unités de gendarmerie rendu public lors d’une conférence de presse animée jeudi dernier par le commandant de groupement de gendarmerie d’Oum El Bouaghi

, il est fait mention de l’existence de 7 routes nationales (RN) de longueur globale 415 kilomètres, 12 chemins de wilaya (CW) de longueur globale de 412 kilomètres, 89 chemins communaux (CC) de longueur globale de 922 kilomètres.
Les routes nationales ont comptabilisé le plus grand nombre d’accidents avec 158 accidents au total parmi les 256 enregistrés à travers le réseau, soit un taux de 61,61%. La RN 10 détient la première place en matière d’accidents de circulation avec 64 accidents en 2018, soit un taux de 25%. Cela étant, les services du groupement de gendarmerie ont comptabilisé un total de 256 accidents durant l’année 2018 faisant 502 victimes (45 morts et 457 blessés) contre 331 en 2017 pour 634 victimes (60 morts et 574 blessés), soit une diminution de 75 accidents (un taux de 22,65%) et de 15 décès (25%). Selon les analyses de la situation, les statistiques de la gendarmerie font état du facteur humain comme principale cause des accidents, ainsi que l’infraction pour
excès de vitesse (44,92%), suivi du non-respect des plaques d’immatriculation (10,54%).
Enfin, dans le cadre des mesures répressives entreprises à l’encontre des chauffards ne s’inquiétant point de la réglementation ni de la vie humaine, les services du groupement de gendarmerie ont effectué le retrait de 44 413 permis de conduire (24 070 de 10 jours avec capacité de conduire,
19 919 avec incapacité de conduire après 48 heures, 424 cas pour la commission de wilaya), contre 38 845 retraits en 2017, soit une augmentation de 5 568 retraits.
K. M