Rejeté par les vagues, le corps sans vie d’un Subsaharien, a priori un migrant clandestin, a été découvert lundi vers 7 h du matin, dans un état de décomposition avancée, sur la plage de Madrid, dépendant administrativement de la commune de Beni-Saf, dans la wilaya de Aïn-Temouchent. La victime ferait partie d’un groupe de migrants portés dernièrement disparus. Ces derniers tentaient de rejoindre l’autre rive, en l’occurrence la côte espagnole. La présence du cadavre putréfié a été signalée aux autorités dont les garde-côtes et la gendarmerie de Beni Saf qui se sont déplacés avec le médecin légiste pour constater le décès. La dépouille a été conduite par une ambulance de la protection civile vers la morgue de l’hôpital de Beni Saf pour les formalités médico-légales d’usage. Les services de la gendarmerie nationale territorialement compétente ont ouvert une enquête pour identifier le cadavre et déterminer les circonstances de sa mort. Rappelons dans ce contexte que les éléments des garde-côtes de Beni-Saf avaient repêché en un mois (février 2018) 8 corps au large de la mer. Il y a quelques jours seulement, les plongeurs sous-marins de ce corps constitué avaient repêché le corps d’un ressortissant africain. A noter que la météo s’est dégradée ces dernières 48 heures, marquée par des averses torrentielles et des vents violents.