Les locataires de deux immeubles de la cité Cilo, situé sur la rue Aïssat-Idir, dans la ville de Sidi Bel Abbès, vivent un danger imminent et sollicitent les responsables locaux à les reloger avant qu’ils ne se réveillent sous les décombres, ont-ils déploré. Ils soulignent que depuis plusieurs années, les inspecteurs du Centre de contrôle technique (CTC) ont jugé l’état des immeubles de vétuste et sur la base du rapport de constatation, leurs voisins ont été déménagés et leurs appartements démolis pour éviter leur squat par des intrus locataires. Par contre, le relogement des locataires des deux immeubles tarde, alors que leurs logements continuent à s’effriter, leurs murs présentent des fissures et leurs toits endommagés laissent l’eau de pluie s’infiltrer dans les pièces et les balcons risquent de s’effondrer à tout moment, en plus des mauvaises odeurs qui se dégagent des caves. Cela fait quatre années, que les 20 occupants des immeubles Cilo vivent dans de telles conditions au vu et au su des responsables auprès desquels ils ont réclamé leur relogement, sans suite. Actuellement ils vivent la peur au ventre de se retrouver confrontés à une catastrophe.N. B.