La salle de conférences Mouloud-Kacem-Naït-Belkacem de l’université Ferhat-Abbas (Sétif1) a abrité, les 8 et 9 février, le premier séminaire international organisé par le Centre de lutte contre le cancer de Sétif en étroite collaboration avec l’université Ferhat-Abbas, la direction de la santé et de la population, le registre du cancer de Sétif et l’association Ennour. La présidente du comité scientifique, le Pr Khadidja Boudaoud, a indiqué à Reporters que cette manifestation a regroupé de nombreux médecins spécialistes exerçant dans différents centres du pays. « Cet événement a été une opportunité pour réunir des chirurgiens, des oncologues médicaux et radiothérapeutes qui prennent en charge le malade cancéreux depuis la prévention, le diagnostic jusqu’au traitement. Aussi, huit médecins spécialistes venant d’Arabie Saoudite, de France et de Tunisie ont pris part à ce séminaire. « Cette rencontre nous a permis de discuter des nouvelles innovations et techniques dans la stratégie de prise en charge thérapeutique des patients », précisera notre interlocutrice. Pour les thèmes abordés lors de ce séminaire, elle a souligné que deux ont été retenus par le comité scientifique, à savoir les stratégies de développement des centres de lutte contre le cancer (Clcc) à la lumière des recommandations du plan national cancer 2015/2019, et l’actualité en matière de traitement des cancers les plus prévalant. Il est à noter que le programme concocté par le comité scientifique de cette manifestation était un mélange de session atelier, session plénière, session parallèle et posters. « Quatre sessions thématiques des sujets d’actualité de la cancérologie l’ORL, mammaire, pulmonaire et autres localisations, ont été abordés par des experts nationaux et internationaux dans chaque domaine sélectionné, qui a proposé des analyses sur les dernières innovations les récents progrès de stratégies thérapeutiques », a-t-elle expliqué. La participation de certains spécialistes étrangers va certainement apporter une contribution à la formation continue des médecins participants et leur permettre d’actualiser leurs connaissances scientifiques. L’occasion a été aussi pour découvrir les derniers résultats des études scientifiques menées par des équipes de recherche. Lors de cette rencontre, plusieurs thèmes ont été développés par des médecins spécialistes. Parmi ces thèmes, une communication sur l’historique et l’impact des activités du service d’oncologie médicale du CLCC de Sétif dans le cadre du Plan cancer. Par ailleurs, Pr Boudaoud, qui est également médecin chef de radiothérapie, a tiré la sonnette d’alarme quant « à l’augmentation constante du nombre de cancéreux ». Elle a présenté une communication intitulée « oncologie radiothérapie au Centre de lutte contre le cancer de Sétif : impact régional et national ». Dans cette communication, l’intervenante a souligné que le Clcc a traité durant l’année 2018 pas moins de 1 900 patients en radiothérapie. « Par ailleurs, notre centre anticancer prend en charge des patients venus de Sétif, Bordj Bou-Arréridj, Béjaïa, Alger, Jijel, M’sila et du Sud aussi. Depuis son ouverture, en 2014, le service de radiothérapie a traité 6 500 patients », a-t-elle ajouté. Aussi, le Pr Mokhtar Hamdi Chérif, du service d’épidémiologie et de médecine préventive du CHU de Sétif, a, quant à lui, présenté une communication intitulée « La synergie entre les services de cancérologie, le registre du cancer et la société civile pour une meilleure qualité de prise en charge des patients ».n