Le jeune sauteur Yasser Mohamed Tahar Triki, spécialiste du saut en longueur et du triple saut, vient de marquer les esprits, une fois de plus, confirmant ses aptitudes et ses performances en battant par deux fois le record national de triple saut cette année 2019. Pas plus tard que samedi dernier, Triki a amélioré son propre record national du triple saut en salle avec un bond de 17,00 m à Houston aux Etats-Unis.

Il est à rappeler, au passage, que Triki avait battu, vendredi 25 janvier 2019 au Texas, l’ancien record national du triple saut en salle en réalisant un bond de 16,52 m, soit 03 centimètres de mieux que l’ancien record national détenu par Lotfi Kaida depuis mars 1992 à Indianapolis.

Qualifié pour les Mondiaux de Doha
Pour comprendre l’importance de cette performance, il faut juste savoir qu’elle lui permet de réaliser son minima pour les Championnats du monde de Doha du 28 septembre au 6 octobre 2019. Mieux encore, ce résultat constitue la 3e meilleure performance mondiale de l’année. Le meilleur performer mondial de l’année est le Burkinabé Hugues Fabrice Zango avec 17,58 m réalisé le 27 janvier dernier à Paris (FRA) devant l’Américain Chris Carter qui a sauté 17,18 m le 26 janvier 2019 à Houston, TX aux Etats-Unis. Sur le plan africain, Triki est en seconde position en termes de meilleure performance de l’année derrière Zango.
Très bien formé par le coach Azzeddine Talhi, ce dernier très modeste, a déclaré que « Triki s’entraîne actuellement avec un coach américain depuis janvier 2018 et avec moi, il avait réussi 8,03 en longueur et 16,85 m au triple saut » avant d’ajouter que « c’est moi qui m’occupe de lui lorsqu’il retourne en Algérie et je lui présente donc toutes mes félicitations ».

Performants depuis 2013

Pour illustrer la très bonne dynamique des résultats et performances de notre jeune Triki, qui fêtera ses 22 ans le 24 mars prochain, il faut souligner qu’il a enregistré sa première meilleure performance à l’échelle internationale en 2013. C’était lors des Championnats du monde d’athlétisme de la jeunesse qui se sont déroulés à Donetsk en Ukraine.
Là, il avait terminé à la 7e place (7,32m), dans une compétition qui a été dominée par le Russe Ryapolov devant le Chinois Yaoqing Fang et l’américain E-UIsaiah Moore. Par la suite, plus exactement le 7 mai 2016, Mohamed-Tahar Yasser Triki a réalisé un bond de 16,01m, à Tlemcen lors des 17es Championnats Arabes. Il a remporté la médaille d’or du triple saut tout en signant, par la même, la 9e performance mondiale de l’année (Top Liste U20 -IAAF). Une année plus tard, le 28 août 2017, Triki a remporté une médaille de bronze aux 29es Universiades d’été de Taipei, à l’occasion de la dernière journée des épreuves d’athlétisme. Triki a brillé dans le concours du saut en longueur. Cinquième au concours du triple saut, où il a signé sa meilleure performance de l’année 2017 (16,60m), Triki est parvenu à se faire une belle place sur le podium du saut en longueur. Après avoir débuté son concours avec un bon 7.56m, le grand espoir algérien de la discipline s’est assuré de la médaille d’argent dès sa deuxième tentative à la faveur d’un saut à 7.96m. Pour le reste des résultats, la médaille d’or est revenue au Tchèque, Radek Juska (8.02m), alors que la 3e place est occupée par le Français, Raihau Maiau (7.91m).

Eclosion prochaine ?
L’année dernière, et lors des Championnats d’Afrique, il a terminé à la 4e place du saut en longueur le 2 août avec un bond de 8.01 derrière, le médaillé d’or le sud africain Rushwal Samaai 8.45m ; le médaillé d’argent l’autre sud-africain, Luvo Manyonga 8.43m et le 3e classé, le marocain Yahya Berrabah 8.14m. Deux jours plus tard, Yasser Mohamed Tahar Triki a réussi à décrocher la médaille de bronze du triple saut (16.78m) derrière le champion d’Afrique, le Burkinabé Fabrice Zango (17.11m) et le vice-champion continental le sud-africain Godfrey Khotso Mokoena (16.83m).
Et avec ses deux dernières performances réalisées aux Etats-Unis en battant par deux fois le record d’Algérie avec une qualification au prochain Mondial de l’athlétisme prévu à Doha à la fin de l’année en cours, Yasser Mohamed Tahar Triki, confirme qu’il est sur la très bonne voie pour être aux cimes de ses deux spécialités, le saut en longueur et le triple saut. Bravo et bonne continuation.n