Au moins 28 décisions d’attribution du foncier industriel, accordées à des investisseurs n’ayant pas encore concrétisé leurs projets, ont été annulées sur décision du wali, a-t-on appris dimanche auprès des services de la wilaya. « La décision d’annulation des décisions d’attribution du foncier industriel aux investisseurs concernés intervient après avoir épuisé toutes les procédures à l’amiable pour renouveler leurs dossiers et les mettre à jour au niveau de la Direction de l’industrie et des mines », a indiqué la même source. Cette décision permettra ainsi de récupérer près de 30 hectares de foncier industriel, a fait savoir la même source, ajoutant que le wali de Bordj Bou -Arreridj, Benamor Bekkouche, a instruit les services concernés d’établir un plan de travail permettant de suivre la réalisation des projets d’investissement dans les délais impartis. Le chef de l’exécutif local a également appelé les investisseurs à respecter les procédures judiciaires et administratives, notamment le délai de 10 jours pour déposer le dossier du permis de construire et les 10 jours pour lever toutes les réserves liées aux dossiers d’investissement, avec l’engagement de l’administration d’attribuer les contrats après l’avancement du projet à hauteur de 20 %. A noter que la wilaya de Bordj Bou-Arreridj compte trois zones industrielles, la mechta Fatma, dans la commune de Hamadia avec 382 ha, R’mail, à Ras El Oued avec 134 ha, Safia, dans la commune d’El Achir avec 380 ha, ainsi que des zones d’activité à El Ach (189 ha), Mansoura (160 ha) et Medjana (79 ha).