Chris Froome et Nairo Quintana s’affrontent à partir d’aujourd’hui dans les Andes : le Britannique entame sa saison 2019 en participant pour la première fois au Tour de Colombie, durant lequel il va se mesurer au petit grimpeur sur son terrain. Avec le Tour de Colombie, Nairo Quintana, chef de file de l’équipe Movistar, a chez lui l’opportunité d’ébranler la suprématie de Froome, leader de la Team Sky et quatre fois vainqueur du Tour de France.
Le Colombien pourrait aussi prendre sa revanche sur son compatriote de l’équipe britannique, Egan Bernal, qui l’avait vaincu lors de la première édition en 2018. Le Tour de Colombie se dispute jusqu’à dimanche prochain dans le département d’Antioquia, dont le chef-lieu est Medellin.
Le parcours s’élèvera parfois à 2 600 m d’altitude, ce qui devrait favoriser les grimpeurs, dont le «scarabée» colombien, surnommé Nairo Quintana. «C’est une course qui s’achève en montagne et il va y avoir du spectacle», a déclaré le leader de Movistar, vainqueur du Giro en 2017 et de la Vuelta en 2016, au journal sportif Marca. Froome débutera là une saison dont le principal objectif est de revêtir pour la cinquième fois le maillot jaune du Tour de France.

« Nous pouvons bien nous préparer pour les objectifs de l’année»
«C’est un bon endroit : il y a de l’altitude et nous pouvons bien nous préparer pour les objectifs de l’année», a-t-il assuré. Quintana a déjà lancé sa saison avec le Tour de San Juan, en Argentine, où il s’est classé huitième. Des coureurs de 30 nationalités participent à cette deuxième édition du Tour de Colombie, avalisé par l’Union cycliste internationale (UCI), dont les Espagnols Marc Soler, Oscar Sevilla et Jonathan Castroviejo, ainsi que le Français Julian Alaphilippe. La première étape sera un contre-la-montre par équipes de 14 km à Medellin, et les cinq autres des circuits avec des cols classés de la première à la quatrième catégorie. La dernière étape, le 17 février, sera longue de 173,8 km avec l’arrivée à l’Alto Las Palmas, col de première catégorie.n