Le groupe privé Cevital s’implique pleinement dans le soutien de la candidature du général-major à la retraite Ali Ghediri à la prochaine élection présidentielle.
Selon une source sûre, les travailleurs du groupe dans la wilaya de Béjaïa ont été instruits, ces derniers jours, par leurs supérieurs de manière informelle d’apporter leur soutien à la démarche politique du général à la retraite. «On leur a signifié que l’élection du 18 avril prochain constitue un rendez-vous important pour le Groupe et, par ricochet, sur leurs postes de travail. Autrement dit, l’échec d’Ali Ghediri et la victoire d’Abdelaziz Bouteflika pourrait avoir de graves conséquences sur l’avenir du Groupe et les emplois qu’il génère», explique notre source. Elle ajoute : «On a fait circuler des rumeurs selon lesquelles ceux qui n’adhèrent pas à cette démarche seront mal vus par la direction du groupe».
Pour le moment, on a demandé aux travailleurs de Cevital, dans la wilaya de Béjaïa, de parrainer les formulaires de candidature d’Ali Ghediri pour ceux qui sont inscrits sur le fichier électoral et de s’inscrire sur la liste électorale pour ceux qui ne l’ont pas encore fait. En outre, on a demandé aux employés du groupe d’inscrire les membres de leurs familles sur la liste électorale et de les inviter à parrainer la candidature de l’ex-directeur des ressources humaines au ministère de la Défense nationale (MDN).
D’après une source proche de l’APC de Béjaïa, les travailleurs de Cevital se rendent ces derniers jours en petits groupes aux locaux de la commune pour signer les formulaires de candidature du général à la retraite. Des mouvements signalés également dans les autres communes de la région qui comptent un nombre important de travailleurs de Cevital.
En arrivant aux guichets des APC, les travailleurs du Groupe ne se font pas discrets. Ils assument publiquement d’avoir agi collectivement pour soutenir celui qu’on leur présente comme le garant de leurs postes de travail. Pendant la révision exceptionnelle des listes électorales, qui s’est étalée du 23 janvier au 6 février 2019, les fonctionnaires des APC de Béjaïa, Oued Ghir, Tichy, pour ne citer que celles-ci, ont relevé la venue des travailleurs du groupe avec leurs familles pour s’inscrire sur la liste électorale.
Le précédent de la députée Ouagueni Zina se reproduit
D’après notre source, les responsables de Cevital de la wilaya de Béjaïa ont une expérience dans l’orientation politique des employés du Groupe.
A ce titre, elle rappelle le précédent des élections législatives de mai 2017, où l’implication du comité de participation du Groupe à Béjaïa dans la campagne électorale en faveur de la candidate Ouagueni Zina a permis à cette dernière d’arracher un siège à l’APN.
Députée sur la liste du Rassemblement national démocratique (RND), entre 2012 et 2017, Ouagueni tourne le dos à son parti et s’engage activement dans les actions de soutien à Cevital. Elle est allée jusqu’à charger les ministres à l’APN au sujet du blocage des investissements du Groupe dans la wilaya de Béjaïa. Un engagement, rappelle notre source, qui a fini par payer. En effet, le comité de participation du Cevital a appuyé la candidature de la députée qui a fait une carrière syndicale à l’entreprise publique Enmtp sur une liste d’un parti peu connu. Contrairement aux attentes, elle a réussi à décrocher un siège à la chambre basse du Parlement.
Marche le 5 mars
à Tizi Ouzou
contre le 5e mandat
Le comité de soutien aux travailleurs de Cevital, qui n’a pas encore assumé publiquement son soutien à Ali Ghediri, veut faire de sa marche, programmée le 5 mars prochain dans la ville de Tizi Ouzou, une action contre le 5e mandat. Le coordinateur de ce comité a écrit, hier sur son compte facebook, que la marche du 5 mars sera celle contre le 5e mandat. «Appel à la résistance pacifique contre le 5e mandat. Soyons nombreux le 5 mars pour la délivrance de la Kabylie et l’Algérie», peut-on lire dans le message posté.n