La commission de wilaya de Tipasa, chargée d’organiser et superviser les préparatifs matériels, techniques et humains de l’élection présidentielle du 18 avril 2019, est à pied d‘œuvre depuis son installation, lors d’une rencontre présidée par le wali Mohammed Bouchema. Le coup de starter de ce scrutin est donné maintenant que la candidature du président sortant a été annoncée. Selon le Drag Seddad Amar, les recours concernant l’inscription sur les listes électorales sont pris en charge depuis ce lundi 11 février avant d’arrêter, définitivement, la liste des électeurs qui tourne autour de 438 000 dont plus de 2 000 nouveaux inscrits.
Lors de l’installation de la commission, le chef de l’exécutif a défini les missions de celle-ci, à savoir qu’elle s’attèlera à garantir le bon déroulement de ce rendez-vous électoral en annonçant la création d’une cellule permanente chargée de la coordination de toutes les opérations de préparation. Celle-ci est constituée de sept modules dédiés à l’opération électorale, en l’occurrence la réglementation, les réunions publiques et la communication, les finances et la logistique, l’encadrement des centres et bureaux de vote, la prévention et la sécurité, les télécommunications, la santé, l’énergie et l’alimentation en eau potable et, enfin, le transport.
Le wali a insisté sur le dispositif à mettre en place qui ne doit souffrir, dans son fonctionnement, d’aucune défaillance que ce soit dans la préparation ou dans le déroulement des élections, tout en réitérant le rôle de l’administration, à savoir veiller à la neutralité pour assurer un déroulement transparent du scrutin en mobilisant tous les moyens pour ce rendez-vous. Les chefs de daïra ont été, de leur côté, instruits de préparer les établissements scolaires qui seront érigés en centres de vote ainsi que la liste des encadreurs. n