Les étudiants de la faculté des lettres et des langues relevant de l’université Mohamed Lamine Debaghine (Sétif2) ont observé, hier matin, un mouvement de protestation pour dénoncer certains dysfonctionnements. En effet, les étudiants protestataires ont tenu à dénoncer d’emblée le système de notation. «Certains enseignants ont attribué une notre de 0 sur 20 dans plusieurs modules. Aussi, certains enseignants refusent de faire des consultations pour permettre aux étudiants de voir leurs copies », dénoncent les étudiants dans un communiqué, dont une copie a été remise à notre rédaction. Aussi, les rédacteurs de ce communiqué dénoncent aussi le manque des outils pour les travaux pratiques (TP). Aussi, ces derniers ont dénoncé le manque d’eau et le dysfonctionnement de la chaudière parfois dans cette faculté. Par ailleurs, l’organisation estudiantine l’Alliance pour le renouveau estudiantin national (Aren) qui a signé le communiqué n’a pas manqué de dénoncer le comportement de certains agents à l’encontre des étudiants. Ces derniers se plaignent aussi de l’insuffisance du temps pour réaliser le mémoire de fin d’études pour les étudiants de troisième année lettres. Ainsi, ils réclament l’amélioration de leurs conditions socio-pédagogiques. Les rédacteurs de ce document ont adressé une copie au wali de Sétif, au recteur de l’université et au doyen de la faculté.A. L.