Battus lors de leurs dix-huit derniers matches disputés au Madison Square Garden, les Knicks l’ont enfin emporté à domicile cette nuit. Ils ont mis au tapis les Spurs (130-118) sous l’impulsion de leurs jeunes joueurs.
Trois mois de défaites et d’humiliations. Un triste record de franchise avec 18 revers consécutifs sur leur parquet. Puis enfin un rayon de soleil pour les Knicks, vainqueurs des Spurs cette nuit (130-118). Un premier succès au Madison Square Garden depuis le 1er décembre, un soir où ils avaient battu les Bucks. Dennis Smith Jr jouait encore pour les Mavericks à l’époque. Il a été l’un des grands artisans de la victoire dans la nuit de dimanche à lundi.
Rythme effréné
Le jeune meneur transfuge de Dallas a dicté le tempo. Un rythme effréné pour prendre une équipe des Spurs assez âgée de vitesse. Il a terminé avec 19 points, 6 rebonds et 13 passes. L’autre héros du soir s’appelle Damyean Dotson, son compagnon sur la ligne arrière. Ce dernier a tout simplement battu un record en carrière en inscrivant huit paniers primés ! Pour 27 points au total.
Ensemble, ils ont mis la pression sur la défense de San Antonio dans le troisième quart temps. Les Knicks, plus tranchants et plus dynamiques, ont alors pris 23 points d’avance (90-67). Jusqu’à ce que Gregg Popovich demande un temps mort pour recadrer ses troupes. Les Texans ont alors recollé à onze points (94-83) à l’entame du dernier quart temps. On aurait pu penser que DeMar DeRozan, 32 points, et ses coéquipiers allaient revenir à l’expérience. Mais les jeunes Knicks ont tenu bon jusqu’au bout. Ils ont ainsi décroché leur douzième victoire de la saison. Ils leur restent encore six succès à accrocher pour éviter de terminer avec le plus mauvais bilan de l’histoire de la franchise new-yorkaise.

Le joueur Nikola Jokic toujours aussi fantasque et solide
Les Nuggets pouvaient surfer sur les défaites du Thunder et des Warriors, samedi soir, pour consolider leur deuxième place à l’Ouest tout en se rapprochant de la première. Ils ne se sont pas fait prier. Menés par Nikola Jokic, ils ont battu les Clippers (123-96). Le pivot All-Star a terminé avec 22 points et 16 rebonds. Mais il n’a pas été le seul à briller. Comme souvent d’ailleurs. Parce que le Serbe a connu des petits problèmes de fautes. Il en était déjà à quatre deux minutes après le coup d’envoi du troisième quart temps. Il a alors pris place sur le banc. Et son coéquipier Paul Millsap a pris le relais. 21 points et 16 rebonds pour l’intérieur qui a été le moteur de l’accélération des Nuggets. Ils ont alors pris le large au retour des vestiaires et les Clippers n’ont pas été en mesure de revenir malgré les 24 points de Lou Williams. Les Californiens ont été bien trop maladroits, notamment de loin (3 sur 24 à trois-points) pour espérer l’emporter. Avec cette victoire, Denver affiche désormais un bilan de 41 succès en 59 matches. Golden State est juste devant (42-17). Et Oklahoma City est désormais reléguée à trois longueurs (38-21). Surprises du début de saison, les Nuggets de Jokic ont tenu le coup. Ils sont très talentueux. Mais aussi très solides. n

Tous les scores
Raptors – Magic : 98-113
Nuggets – Clippers : 126-93
Knicks – Spurs : 130-118