En adéquation avec le tissu économique de la région, dominé par l’industrie électronique, l’Institut national spécialisé de la formation professionnelle Belazzoug-Athmane, accueille chaque année des centaines de stagiaires en provenance de différentes wilayas du pays. A ce titre, l’institut est doté d’un régime d’internat de 120 lits et de demi-pensionnat. L’INSFP offre aux élèves titulaires d’un certificat de scolarité de 3e AS scientifique, un éventail de spécialités entre autres, l’automatisme, l’électronique industrielle, la maintenance, la gestion et le recyclage des déchets, le traitement des eaux… et au bout du cursus, un diplôme de technicien supérieur (TS) sera attribué au stagiaire, lui permettant l’accès à un emploi. « 95% de nos diplômés trouveront un emploi, soit dans l’une des unités de fabrication électronique, soit en montant leur propre start-up », nous dit M. Bouflih, responsable à l’INSFP. Le stagiaire est soumis à une durée de formation de 4 semestres de théorie et le cinquième semestre pour la pratique, en percevant la même bourse qu’un étudiant universitaire, souligne notre interlocuteur. « Outre la filière électronique, l’institut offre également aux élèves issus des branches littéraires, l’opportunité d’intégrer l’une de nos spécialités, notamment la formation dans les métiers de services, l’informatique, la gestion… », indique Samy Saidi, chef du service de la formation résidentielle à l’institut, en ajoutant que les diplômés bénéficieront, au terme de la formation, d’un contrat dans la filière choisie, suivant des conventions entre la direction de l’emploi et les autres directions. n