16 925 stagiaires sont attendus pour la rentrée de la formation et de l’enseignement professionnels dans la wilaya de Tipasa, en cette rentrée de février de l’année 2018/2019 qui enregistre 6 440 nouveaux postes de formation ouverts dans les différents modules tandis que les effectifs reconduits sont au nombre de 10 485 postes de formation. Selon un communiqué de la direction de la formation et de l’enseignement professionnels, la cérémonie d’ouverture officielle a eu lieu, ce dimanche matin au CFPA Tchekikene-Benhamdine de Cherchell, en marge des festivités du 24 février marquant le double anniversaire de la création de l’UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures marqué par une rencontre dans la salle de conférence. La rentrée a été précédée par une campagne d’information et de sensibilisation des jeunes aux différents modes de formation qui a été clôturée ce weekend par deux journées portes ouvertes sur le secteur qui attirent beaucoup de visiteurs et qui visent comme objectif de convaincre les hésitants et autres récalcitrants.
Près de 10 nouvelles spécialités seront inaugurées cette année, selon la même source, qui précise qu’il s’agit, entre autres, de la conchyliculture et du ramendage qui seront dispensés au niveau du CFPA d’Aïn Tagourait, de la réparation des téléphones fixes et mobiles au niveau du CFPA de Tipasa ainsi qu’à Cherchell et l’électricité industrielle au CFPA de Fouka sans oublier les métiers des TIC (Technologies de l’information et de la communication)
dispensés au niveau du Centre national d’excellence de Bou Ismaïl. Concernant les 6 440 postes offerts pour cette rentrée dans les différents modes de formation, ceux-ci se répartissent entre 1 890 postes pédagogiques dédiés à la formation résidentielle, 1 925 postes pédagogiques en formation par apprentissage,1 070 postes pédagogiques réservés aux cours du soir, 765 postes pédagogiques au profit de la femme au foyer, 75 postes pédagogiques pour la formation-alphabétisation professionnelle, 605 postes pédagogiques dans les formations initiales qualifiantes et enfin 110 postes pédagogiques dans les formations conventionnées avec une dizaine d’organismes.
Pour la formation résidentielle, il est attendu pour cette rentrée 5 227 dont 1 890 nouveaux postes pédagogiques pour plus de 51 spécialités et 3 337 reconduits repartis par niveau : niveau 2 : 925 postes pédagogiques Certificat d’aptitude professionnelle CAP). Une formation diplômante pour une durée de 12 mois d’accès pour les élèves des cycles primaire et fin cycle primaire-4e AM moyen.
Pour le niveau 3, 245 en CMP sont offerts. Certificat de maîtrise professionnelle, il s’agit d’une formation diplômante d’accès pour le niveau scolaire 4e AM d’une durée de 18 mois. Les 380 Brevet de technicien (BT) d’une durée de 24 mois sont dédiés au stagiaires de niveau 4 venant de 2e AS tandis que le niveau 5, il concerne 290 postes pédagogiques Brevet de technicien supérieur (BTS) d’une durée de 30 mois destiné aux stagiaires de niveaux scolaire 3e AS. A propos de la formation par apprentissage, la DFP indique que cette rentrées recevra 5 343 stagiaires et sera marquée par 1 925 nouveaux postes et 7 148 reconduits, 1 925 nouveaux postes pédagogiques seront répartis par niveau comme suit niveau 1 : 177 Certificat de formation professionnelle spécialisée (CFPS), niveau 2 : 1 195 pour l’obtention du CAP, niveau 3 : 212 CMP, niveau 4 : 317 BT, et enfin niveau 5, 25 BTS sont offerts aux intéressés.
Les autres types de formation, à savoir celle en cours du soir, au profit de la femme au foyer, la formation initiale qualifiante conventionnée et celle destinée à l’alphabétisation et la qualification ne seront pas en reste puisqu’il est prévu un total de 2 605 postes ouverts, selon les responsables du secteur. Ces formations concernent une très grande gamme de spécialités, en l’occurrence l’apiculture, l’initiation à l’informatique, l’esthétique et l’élevage des ruminants, le coffrage et le ferraillage, aide électricien en bâtiment, la décoration florale, la couture, la confection de gâteaux traditionnels, la cuisine, la coiffure dames, la production de plantes, la mise en place d’une pépinière, l’arboriculture, l’élevage de poulet, de dinde, la broderie, le piquage et le montage et le lifting auto, la vulcanisation et agent caissier.
Le secteur de la formation professionnelle au niveau de la wilaya de Tipasa compte 22 établissements dont un Institut national spécialisés de la formation professionnelle à Hadjout, à Bou Ismaïl et un Institut de l’enseignement professionnels (IEP) à Hadjout. Les 15 Centres de formation professionnelle et de l’apprentissage (CFPA) sont implantés à Gouraya, Bou Ismaïl, Cherchell, Koléa, Fouka, Tipasa, Sidi Ghilès, Attatba, Meurad, Ahmer El Aïn, Douaouda, Hadjout, Bourkika, Menaceur et Aïn Tagourait sans oublier les 4 annexes de Damous, Sidi Amar, Nador et Hadjret Enouss. En termes d’hébergement, on dénombre 13 internats dotés de 1 270 lits répartis entre l’INSFP Hadjout 60 lits, INSFP Bou Ismaïl 200 lits, IEP Hadjout 300 lits, Bourkika 60 lits, CFPA de Gouraya avec 60 lits, Tipasa 120 lits, Attatba 60 lits, Cherchell 120 lits, CFPA Hadjout 60 lits, Meurad 60 lits, Ahmer El Aïn 60 lits, Sidi Ghilès 60 lits, et celui d’Aïn Tagourait 60 lits Toujours en matière d’accueil des stagiaires résidant loin de chez eux, il a été recensé, également, les disponibilités en demi-pension d’une capacité de 2 150 repas par jour. Outre ces bonnes conditions d’accueil et de prise en charge pédagogique et de logement des stagiaires, il y a lieu de mettre en évidence les efforts déployés par le secteur en activités culturelles et sportives, avec la dotation progressive de l’ensemble des établissements de terrains de proximité, en sus d’autorisation permanente d’accès à l’Internet à travers l’ouverture généralisée des salles informatiques au profit des stagiaires et apprentis, au même titre que l’utilisation des bibliothèques et des salles de lecture.
D. S.