Le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif a annoncé dans la nuit de lundi à mardi sa démission, désormais entre les mains du président Hassan Rohani.

« Je m’excuse de ne plus être capable de continuer à mon poste et pour tous mes manquements dans l’exercice de mes fonctions« , a écrit celui qui est considéré comme cheville ouvrière de l’accord international sur le nucléaire iranien de 2015, lundi soir sur son compte Instagram.

Capture écran de la publication de Mohammad Zahif sur son compte Instagram dans laquelle il annonçait sa démission

 

Mohammad Zarif n’a donné aucune explication à sa démission, mais selon le quotidien iranien Entekhab, celle-ci serait une réaction à sa « mise à l’écart » lors de la visite lundi à Téhéran du président syrien Bachar el-Assad.

Ce dernier s’est entretenu avec le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, et le président Rohani. mais Zarif n’y avait pas participé. Tout le monde aura remarqué l’absence du ministre des affaires étrangères lors de ces deux rencontres.