Les périmètres agricoles de la région d’Aouinet-Moussa, daïra de Sidi-Khouiled
(20 km de Ouargla), ont subi des dégâts engendrés par le phénomène de remontée des eaux, a-t-on appris hier auprès de la Chambre de l’Agriculture (CAW) de la wilaya d’Ouargla. Ce phénomène, caractérisé d’une par une remontée d’eaux de forte teneur en salinité, a affecté sévèrement plus de 1.000 palmiers de ces périmètres agricoles, s’étendant sur 3.000 ha, a signalé le président de la CA, avant d’avertir que plus de 40.000 autres palmiers sont menacés par le phénomène et présentent déjà une baisse de la production dattière et le desséchement des palmes. M. Choukri Bouziane a expliqué que le phénomène, qui s’est accru l’année dernière, constitue un danger sur ce pôle agricole, pourvoyeur de la région d’Ouargla en divers produits agricoles (fruits et légumes). Il a, pour cela, appelé à intervenir en urgence pour remédier à la situation et résoudre ce phénomène ravageur pour les cultures et les différentes espèces d’arboriculture fruitière, la phœniciculture notamment. Les services de la direction des Ressources en eau (DRE) ont, leur côté, fait part de l’organisation de nombreuses visites de terrain au niveau des périmètres concernés pour constater l’ampleur du phénomène au niveau cette région située en zone de dépression et de trouver les solutions appropriées, a indiqué Chaâchoua Belkhira, chef de service de l’irrigation agricole à la DRE. Dans ce cadre, les autorités locales ont été sollicitées pour effectuer une étude susceptible de prendre en charge ce phénomène et de drainer ces eaux en surplus vers l’exutoire de Sebkhet Sefioune, a fait savoir le responsable.
(APS)