La commission en charge de l’élaboration de la liste des métiers pénibles en Algérie tranchera définitivement ce dossier «à la prochaine rentrée sociale», a indiqué, hier, à l’APS, le secrétaire national chargé des relations extérieures à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Salah Adjabi.
La commission en charge de l’élaboration de la liste des métiers pénibles, composée de plusieurs parties (Gouvernement, patronat, UGTA), «est en phase d’examen de ce dossier et tranchera à la prochaine rentrée sociale», a fait savoir M. Adjabi en marge du 13e congrès de l’Union de wilaya de l’UGTA à Blida.
Soulignant que l’UGTA a désigné, pour sa part, un groupe de travail composé de médecins et de spécialistes, il a précisé que «le dossier est fin prêt et il ne reste plus qu’à tenir une rencontre avec les autres parties pour présenter et définir la liste finale des métiers pénibles», permettant aux concernés de faire prévaloir leur droit à la retraite proportionnelle.
Lors du congrès de wilaya, il a été procédé à l’élection de Kheroufi Kaddour, secrétaire général de wilaya, en sus de l’élection des membres du Comité exécutif de wilaya qui compte 43 membres, en plus des 5 membres du Secrétariat de wilaya, et ce, après la présentation des rapports et moral financier et du bilan d’activités du précédent mandat.
Par ailleurs, le secrétaire nationale chargé de l’organisation à la Centrale syndicale, Saqr Slimane, a réitéré la position de soutien de l’UGTA à un 5e mandat du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui est, a-t-il soutenu, «l’homme qui a apporté la sécurité, la réconciliation, le développement économique et dont les réalisations sont innombrables». (APS)