Le FC Nantes a décidé de réagir face à la détermination de Cardiff. Comme révélé par L’Equipe, les Canaris ont saisi la FIFA concernant le non-paiement de la premère tranche du transfert d’Emiliano Sala.
Cette dernière s’élève à environ
6 millions d’euros. Pour rappel, le montant total du transfert de Sala, décédé le 21 janvier dernier, est  de 17 millions d’euros.
«Nous pouvons confirmer que nous avons reçu (mardi) soir une plainte du FC Nantes contre Cardiff en lien avec le transfert d’Emiliano Sala», a indiqué à l’AFP un porte-parole de la FIFA. «Nous étudions cette affaire et nous n’avons par conséquent aucun autre commentaire à faire pour le moment», a-t-il ajouté.

Nantes perd patience
Le club nantais avait relancé à plusieurs reprises son homologue gallois. Dans un premier temps, cette première échance aurait dû être réglée au plus tard le 26 janvier. Quelques jours plus tard, le 6 février, Nantes accordait dix jours de plus pour le paiement. En vain. Selon la BBC, le nouveau délai expirait ce mecredi. Toujours dans l’attente de ce versement, les Canaris ont décidé de faire recours devant la chambre de résolution des litiges de la FIFA.
Pour justifier son attitude, Cardiff avait expliqué avoir bloqué le versement en attendant les conclusions de l’enquête concernant le crash de l’avion qui transportait Emiliano Sala et le pilote David Ibbotson. «Évidemment que nous les paierons si nous sommes contractuellement obligés de le faire. Nous sommes un club respectable. Mais si nous ne le sommes pas, et certaines anomalies vont dans ce sens, vous pouvez vous attendre à ce qu’en tant que président et garant des intérêts du club, j’étudie la question», confiait Mehmet Dalman, le président du club gallois, le 12 février dernier.