L’assemblée générale constitutive de la Fédération algérienne du tourisme, du patrimoine et de l’artisanat traditionnel, dès sa création, a eu lieu lundi dernier à la maison de la culture Nouar-Boubekeur, du chef-lieu de wilaya et a regroupé des représentants de près d’une vingtaine de wilayas, Oum El Bouaghi, Oran, Khenchela, El Oued, Béjaïa, Tlemcen, Sétif, M’sila, Djelfa, Batna, Boumerdès, El Tarf, Souk Ahras, Ouargla,Tébessa, Constantine,
El Bayadh, Laghouat, Jijel. L’occasion a été propice pour les membres de l’assemblée générale constitutive de plébisciter à l’unanimité Salhi Tarek, représentant de la wilaya d’Oum El Bouaghi, comme président de la fédération et la mise en place du bureau de la fédération, composé de 9 membres qui sera élargi aux secrétaires nationaux plus tard. L’importance du secteur du tourisme au demeurant seul palliatif aux hydrocarbures dont a été toujours tributaire l’économie du pays, les riches potentialités touristiques du pays, notamment les richesses naturelles en l’occurrence les montagnes, les forêts, les zones humides, le littoral, les sources thermales, le patrimoine archéologique et artisanal, ont été rappelées par les nombreux intervenants qui ont souligné aussi la nécessité de leur exploitation. Car ces potentialités demeurent une source de richesse économique pour le pays pour peu qu’il y ait des initiatives des projets et des mesures d’accompagnement par les pouvoirs publics. D’autre part, les intervenants ont mis aussi en exergue la nécessité de la formation dans le secteur du tourisme pour que l’activité soit bien appréhendée, avec son impact pour la création d’emplois. Enfin pour être présente à travers le pays et développer ses réseaux d’adhérents, afin de promouvoir le secteur touristique, la nouvelle Fédération algérienne du tourisme, du patrimoine et de l’artisanat traditionnel compte installer, selon son président, des bureaux régionaux et de wilaya pour son implication dans la promotion du tourisme local.K. M.