L’Association des Oulémas algériens, dirigée par Abderrazak Guessoum, a salué ce qu’elle considère comme «hirak pacifique qui tend vers le changement», les marches pacifiques qu’a connues le pays ces derniers jours en guise de protestation contre la candidature du chef de l’Etat. Dans un communiqué diffusé hier, la même organisation a salué également «le grand sens professionnel de tous les services de sécurité et leur veille à la quiétude des citoyens». «Nous appelons aussi les décideurs à écouter le message du peuple et agir positivement à son égard», ajoute le communiqué, tout en citant quelques facteurs qui ont mené à la «crise» que vit notre pays à l’instar de «l’absence de dialogue, la liberté des médias et l’affaiblissement des institutions et de la société civile ». La même organisation a appelé à «l’ouverture urgente d’un dialogue global qui instaure une nouvelle étape, et ce, à travers l’ouverture des médias et la consécration des libertés individuelles». L’organisation de Abderrazak Guessoum a également appelé, dans ce sillage, à «une gouvernance du peuple par les sages de la nation et son élite pour pouvoir diriger le pays vers une solution globale et un dénouement politique qui mènera vers une élection transparente».