Le défunt Hassan Benkhedda, décédé vendredi à l’âge de 56 des suites d’un arrêt cardiaque survenu lors de la marche populaire organisée à Alger, a été inhumé, samedi, au cimetière de Sidi
Yahia (Alger).
L’enterrement du défunt, fils du moudjahid et président du gouvernement provisoire (1958-1961) Benyoucef Benkhedda, a eu lieu en présence de présidents de partis politiques, des représentants de la société civile ainsi que des compagnons du défunt et sa famille, en plus d’une foule de citoyens.
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, indique l’APS, a également enregistré, en plus du décès de Hassan Benkhedda, 183 blessés, dont cinq cas placés sous surveillance médicale, parmi eux un cas critique, lors des marches populaires organisées, vendredi, dans les différents wilayas du pays.
Le ministère qui a précisé que la dépouille de Hassen Benkhedda, admise au Centre hospitalo-universitaire (CHU) Mustapha Pacha subira une autopsie. « Pour déterminer les causes exactes du décès, il a été décidé, conformément aux procédures judicaires en vigueur, de procéder à une autopsie », a-t-on précisé.