Si la patience est une vertu, elle a toutefois ses limites. Et Florentino Pérez ne dira certainement pas le contraire. Excédé par le comportement de Gareth Bale, qui a notamment refusé de célébrer son but contre Levante (1-2) la semaine passée en championnat, le président du Real Madrid aurait décidé de se séparer de l’international gallois. Et cette fois, il n’y aura pas de marche arrière. Selon les informations de AS, le numéro 11 madrilène a épuisé tout son crédit auprès de son président. «Il est condamné», lâche ainsi une source proche de Pérez au quotidien.Ce dernier espérait que Bale prenne le relais de Cristiano Ronaldo ? C’est raté. Depuis le départ du quintuple Ballon d’Or à la Juve l’été dernier, le Gallois n’est jamais devenu le leader tant attendu.
Refus de partir lors de l’été 2017
Pis, son comportement n’a eu cesse de se dégrader. Tout comme ses performances, rarement à la hauteur des attentes. Comme l’explique AS, Bale n’a disputé que 58% des matches du Real depuis son arrivée à l’été 2013. Entre blessures et manque de rendement, le bilan de son passage peut être considéré comme passable. Mais si un départ est donc à prévoir pour «GB11» l’été prochain, reste à voir s’il sera accepté par toutes les parties. Lors de l’été 2017, le joueur, gentiment invité à quitter le Real Madrid, avait décidé de rester. Résultat, Kylian Mbappé, alors pressenti pour récupérer sa place, s’en est allé au PSG. Au grand dam de Florentino Pérez, qui devra revenir à la charge plus tard pour le prodige français. Si Gareth Bale souhaite continuer l’aventure à Madrid, il ne lui reste plus qu’une seule solution. Laquelle ? «Réaliser une fin de saison venue d’ailleurs», écrit AS. Et cela passe certainement par une performance dans le Clasico samedi (20h45) face au Barça. Encore faut-il que Santiago Solari, son entraîneur, décide de l’aligner…n