Alors qu’en matière de couverture sécuritaire, la wilaya d’Oum El Bouaghi compte 1 policier pour 321 citoyens, les services de police ont traité un total de 5 464 affaires parmi lesquelles les circonstances de 3 997 ont été élucidées, soit un taux de 73,15%. Ces données ont été communiquées lors d’une conférence de presse animée dernièrement par le coordinateur de la Sûreté de wilaya au cours de laquelle ce dernier s’est étalé sur les plus importantes affaires traitées. Il s’agit de la saisie de 45 012 comprimés de psychotropes et 3,750 kg de kif traité, saisie de 9 véhicules faisant l’objet de recherches par Interpol, et de près de 50 000 unités de boissons alcoolisées. L’occasion a été propice au premier responsable de la police de la wilaya de faire part du projet de dotation du chef-lieu de wilaya d’une vidéosurveillance à l’instar des autres grands centres urbains du pays. L’inscription du projet a été faite dans le cadre du plan directeur national de vidéosurveillance mis en place déjà par les pouvoirs publics dans les grandes villes du pays telles Alger, Constantine, Annaba, Oran, Sétif. L’étude du projet a été finalisée et le choix de terrain a été fait à la nouvelle ville Makomadès, au sud du chef-lieu de wilaya qui abritera le centre de contrôle de la vidéosurveillance. Le devis quantitatif (nombre de caméras) est déjà finalisé et le devis estimatif est en voie d’achèvement. Le projet d’extrême importance vient à point nommé sécuriser le chef-lieu de wilaya à l’encontre des cambrioleurs, de voleurs de voitures et autres délinquants agresseurs et permet aussi aux services de sécurité l’intervention et l’identification rapide des auteurs. Par ailleurs des citoyens ayant été victimes de vols ou craignant ce genre d’opérations se sont dotés déjà de caméras de surveillance après autorisation des services compétents. Enfin à la préoccupation majeure de la nécessité d’une structure de police dans la commune rurale de Henchir Toumghani, dépendant de la daïra de Aïn Kercha (40 kilomètres à l’ouest d’Oum El Bouaghi), le chef de Sûreté de wilaya a fait part de l’ouverture bientôt de la Sûreté urbaine extérieure de l’agglomération de Henchir Toumghani dont l’infrastructure existe déjà.
Pour rappel les habitants de cette commune, dont la population avoisine les 30 000 habitants, et ayant connu de nombreuses opérations de vols, d’agressions et de délinquance, n’ont cessé de déplorer qu’aucune structure policière n’existe dans l’agglomération. n