A l’occasion de la Journée mondiale de la Protection civile, un riche programme a été élaboré par la direction de la Protection civile de Sidi Bel Abbès.

Des portes ouvertes des différentes unités opérationnelles ont été tenues afin d’apprendre au public la mission majeure de la Protection civile dans la gestion des catastrophes et l’organisation des exhibitions de simulation, des conférences et des expositions, des exercices sur la préparation aux catastrophes et sur l’organisation des secours. Une manœuvre de simulation d’un incendie dans un appartement et un accident de la route ont été incarnés par les éléments de la Protection civile pour mettre en évidence les secours apportés sur les lieux et qui peuvent sauver des vies humaines. La célébration de la Journée mondiale de la Protection civile qui s’étalera sur une semaine sera marquée par la tenue de conférences dans le milieu scolaire pour mettre en garde les élèves et leurs enseignants sur les risques domestiques. La Protection civile qui est un corps sollicité continuellement pour porter secours et assistance aux citoyens a effectué, selon le bilan s’étalant du 1er janvier au 27 février, 4 199 interventions dont 3 009 évacuations vers les hôpitaux, 131 accidents de la route d’où l’évacuation de 143 blessés et
5 morts et 117 interventions concernant des incendies,
7 autres pour secourir 21 personnes intoxiquées au monoxyde de carbone et transféré la dépouille mortelle d’un homme asphyxié par le monoxyde de carbone. Dans le cadre de son programme « un secouriste dans chaque maison », la Direction de la Protection civile a formé depuis l’année 2010 au 27 février, 2 563 secouristes bénévoles, dont 608 femmes, ayant reçu des leçons théoriques et pratiques dans les premiers secours et soins. La Protection civile s’est dotée de nouvelles infrastructures qui viendront renforcer celles déjà existantes, à savoir une unité secondaire dans la commune Ras El Ma et une autre dans la commune de Ben Badis, dont les travaux ont été achevés, tandis que 4 autres unités secondaires implantées dans les communes de Tenira, Moulay Slissene, Mostapha Ben Brahim et Sidi Ali Boussidi sont en cours de réalisation, en plus des 14 unités et doté la brigade d’intervention par des chiens renifleurs pour les utiliser en cas de catastrophes naturelles, notamment le séisme et sauver des vies humaines ensevelies sous les décombres.n