Suite à une collision frontale avec un semi-remorque, le réservoir GPL de leur voiture explose : les quatre occupants de la voiture meurent complètement carbonisés. L’accident a eu lieu de nuit, vendredi vers 23 heures 30 minutes, sur la route nationale N° 49, qui mène de Ghardaïa vers Ouargla, à proximité de la station de pompage de la Sonatrach de Oued Noumer, exactement au lieudit Aït El Khier, à 40 kms au sud de Ghardaïa et 25 kms, au nord de Zelfana. La violence de la collision frontale entre un véhicule de tourisme de marque Toyota Corolla, à l’intérieur duquel se trouvaient quatre hommes, et un semi-remorque a été telle que le réservoir GPL de la voiture a explosé. En une fraction de seconde, la voiture est devenue une boule de feu consumant ses quatre occupants. Les éléments de la Protection civile de l’unité secondaire de Zelfana, rapidement arrivés sur les lieux, n’ont pu que constater les dégâts et éteindre les flammes qui étaient encore vives. Ils ont extrait quatre corps complètement carbonisés, impossible dans l’immédiat de les identifier ni de connaître l’âge.
Alors que les quatre dépouilles ont été déposées à la morgue de l’hôpital de Metlili, une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie de Zelfana pour déterminer les causes et circonstances exactes de ce terrible drame. Pour information, ce n’est pas moins de sept (7) personnes qui sont décédées en une journée par explosion de réservoirs de GPL, avec ce terrible accident à Boufarik, dans la wilaya de Blida, lors duquel une dame et ses deux enfants, dont un bébé, sont décédés complètement carbonisés suite à une collision avec une Renault Symbol et l’explosion du réservoir de GPL de leur véhicule . Faut-il voir une carence dans le système et les conditions d’installation de ces réservoirs ? À vérifier par les autorités compétentes en la matière.
O. Y.