Les éléments de la brigade de gendarmerie de Rezgui-Rachid, relevant du groupement territorial d’Annaba, ont réussi à arrêter une bande de malfaiteurs suspectés d’être responsables des agressions à l’arme blanche ayant eu lieu pendant les inondations du 24 janvier dernier. Près d’une dizaine d’agressions avaient été enregistrées au niveau de la Route nationale 44, jeudi 24 janvier, lorsque des centaines d’automobilistes se sont retrouvés coincés dans leurs véhicules suite aux fortes précipitations qui ont conduit à d’importantes inondations. Les victimes ont été délestées de leur argent, téléphones portables et autres objets de valeur. Les agresseurs ont, par ailleurs, réussi à déposséder l’une des victimes de sa moto. Suite aux nombreuses plaintes, les gendarmes ont mené des investigations poussées pour arriver à déterminer l’identité des trois présumés agresseurs. Agés entre 20 et 25 ans, les présumés malfaiteurs ont été arrêtés avec en leur possession une partie des objets volés. En outre, plusieurs victimes ont reconnu et identifié formellement leurs agresseurs. Ces derniers ont été présentés par devant le procureur de la République avant de passer devant le juge d’instruction qui les a placés sous mandat de dépôt, en attendant le tenue de leur procès.