La zone industrielle de Sidi Khettab, dans la wilaya de Relizane, va enregistrer l’implantation d’une nouvelle usine de production de tuyaux en fonte ductile, fruit d’une joint-venture entre le groupe public Cosider et la société turque Samsun Makina Sanayi (SMS). La formalisation de cet accord, selon la règle 51/49, a été signée hier à Alger par Lakhdar Rekhroukh et Yucuf Adnan Yucel, respectivement P-DG du groupe public des BTPH Cosider et P-DG de SMS. La cérémonie s’est déroulée en présence des ministres de l’Industrie, Youcef Yousfi, et des Ressources en eau, Hocine Necib, et d’autres responsables du secteur, partie prenante dans la faisabilité du projet. Le patron de Cosider a rappelé à l’assistance, nombreuse à la cérémonie de signature, que son groupe a initié, en 2014, le projet de réalisation d’une usine de production de tuyaux en fonte ductile, «pour couvrir les besoins nationaux de ce type de tuyau utilisable dans la réalisation des programmes de transfert et d’alimentation en eau potable, en substitution à l’importation exclusive de ce produit fort utilisé par le secteur des ressources en eau», a expliqué
M. Rekhroukh. Et d’ajouter : «Dans le but de produire localement ce type de tuyau, nous avons entrepris depuis des démarches pour l’identification d’un partenaire étranger spécialisé dans cette industrie. Nous avons retenu la société turque SMS pour le développement en partenariat de cette activité en Algérie. Un choix qui n’a rien de fortuit dans la mesure où SMS est mondialement connue pour sa gamme de produits destinés à la réalisation et l’exploitation des systèmes de canalisation d’eau.» Toujours dans ce sens, le P-DG de Cosider a indiqué : «Outre son savoir-faire et sa maîtrise de la production de tuyaux en fonte, le partenaire ciblé dispose d’une longue expérience dans l’exploitation du produit en tant que fournisseur des pays du bassin méditerranéen, d’Afrique centrale et de l’Europe de l’Est. » A propos de la future usine, ce dernier a fait savoir que « le coût du projet s’élève à 80 millions d’euros et le délai de réalisation a été fixé à 18 mois avec une capacité de production annuelle de 100 000 tonnes». Selon une fiche technique distribuée à la presse, l’usine s’étalera sur une superficie de 33 hectares et aura une en capacité de production de démarrage de 100 000 t/an, couvrant les besoins du marché national, tout en ayant des ambitions d’exportation vers des marchés étrangers. La production durant les premières années sera destinée au marché local à hauteur de 70 à 75% et le reste à l’exportation. On lit, enfin, que la production, dont le niveau d’intégration sera à l’entrée en production de 10%, «évoluera rapidement par la suite », selon le patron de Cosider, que Reporters a questionné en marge de la cérémonie de signature. On apprendra également de ce dernier que la production sera axée sur les diamètres de tuyaux les plus usités sur le marché national, soit la gamme de diamètres de 400 à 1 200 mm. Il faut savoir que 13 pays seulement produisent des tuyaux en fonte ductile. Notons que le P-DG de SMS s’est félicité d’un tel accord de partenariat. Comme il a précisé, lors de sa brève allocution, que son groupe Aidner, par le biais de sa filiale SMS, «en investissant en Algérie, nous avons ainsi décentralisé notre production. Ce qui va permettre à notre groupe de se rapprocher de sa clientèle située au Maghreb, dans la région du Sahel et au sud de l’Europe occidentale». Rappelons enfin que SMS est la seconde société turque à s’implanter dans la zone industrielle de Sidi Khettab. En effet, le grand groupe textile Tayal (l’Algérienne des industries textiles SPA), depuis son entrée en production au mois d’avril dernier, poursuit son développement tant sur le plan de la production que sur le plan de l’extension de ses installations.