Le cycliste algérien Yacine Chalel, qui a bouclé sa participation aux Championnats du monde de cyclisme sur piste vendredi dernier à Varsovie (Pologne) avec une 22e place dans l’épreuve de la course aux points, « est bien placé pour se qualifier aux J.O. de Tokyo », indique une source de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC).

Sollicitée pour un commentaire sur les derniers résultats de notre cycliste dans les mondiaux sur piste avec cette 22e place dans l’épreuve des points et la 19e place de l’épreuve du scratch, notre source a tenu d’abord à faire remarquer qu’ « il faut savoir que ce vice-champion d’Afrique en terre sud-africaine n’a vraiment pas eu les aides nécessaires de la part de la tutelle pour ses préparations aux joutes continentales et à ces Mondiaux sur piste en Pologne ». Notre interlocuteur ajoute que « Chalel a dû participer aux championnat d’Afrique et ces Mondiaux par ses propres moyens.
Et ce que je ne comprends pas, c’est le fait qu’à titre d’exemple, pour la participation au tour du Rwanda, on a dû y participer grâce à l’aide du comité olympique algérien (COA) alors qu’il y a beaucoup d’argent dans le fonds national pour ce faire.
Et c’est ce blocage au niveau de la tutelle qui est incompréhensible », a tenu à préciser notre source de la FAC bien dépitée pour cette situation que traverse le cyclisme algérien.
Des espérances plutôt que des certitudes
Pour revenir aux performances du jeune Yacine Chalal, notre interlocuteur s’est lamenté sur «le fait d’avoir deux Africains seulement dans ces joutes mondiales, Chalel et un autre cycliste sud-africain qui évolue en Europe, constitue une très bonne performance. De plus, Chalel est le premier algérien à se qualifier à ce niveau-là alors qu’il est dépourvu d’aide de qui de droit…»
Quant à l’objectif primordial que Chalel veut atteindre en participant à des manifestations continentales, régionales et mondiales, soit les J.O. de Tokyo en 2022, notre source à la FAC estime qu’ « il est encore tôt pour dire qu’il est qualifié aux J.O., mais il y a lieu de noter que l’UCI dresse mensuellement un classement mondial des cyclistes. Et il faut donc attendre le classement du 15 août prochain qui est déterminant pour savoir si Chalel est qualifié ou pas aux prochains J.O. », fait remarquer notre source avant d’ajouter qu’ »au vu des performances actuelles de Chalel qui est encore jeune (24 ans, ndr), il est vraiment bien placé pour atteindre cet objectif. »
Confiant pour aller au Japon
D’ailleurs à l’issue de sa 22e place lors de la course aux points, Chalel déclare sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, que « Pour ma deuxième participation aux championnats du monde, je suis vraiment ravi et fière de ce que j’ai réalisé. La course de vendredi a été vraiment terrible et très difficile et le simple fait de la terminer est une performance en soit ». Concernant son objectif d’atteindre les J.O., Chalel déclare que « Je vais continuer à travailler dur et aller sur les plus grandes compétitions mondiales pour engranger le plus de points possible pour une qualification». Et au triple médaillé de bronze aux derniers championnats d’Afrique avant de conclure, « Je suis confiant car sur une courbe ascendante en termes de progression, entre l’année dernière et cette année, donc je vais retourner au travail avec beaucoup d’envie ».<